Paris Match Belgique

Cette astuce TikTok permet-elle réellement de réduire la douleur après la vaccination ?

vaccination, douleur

Une technique qui laisse les experts sceptiques. | © Pixabay

Santé

Sur TikTok, des centaines de vidéo du genre ont été partagées.

 

Ceux qui se sont déjà fait vacciner l’auront déjà remarqué, l’injection du produit crée une douleur localisée dans le bras. Un phénomène qui n’a rien d’anormal et qui est récurrent lors de l’injection d’un vaccin. La douleur n’est donc pas propre aux vaccins anti-Covid. Il s’agit là d’une réponse inflammatoire localisée, une contracture musculaire qui permet l’afflux immunitaire à l’endroit où le vaccin a été administré. Une réaction qui serait plus forte chez les jeunes en raison de leur système immunitaire plus réactif.

Lire aussi > Kate Middleton : Après William, la photo de sa vaccination fait elle aussi fureur sur les réseaux

Maintenant que la vaccination est ouverte aux plus jeunes, ils sont nombreux à essayer de trouver des astuces pour limiter la douleur, que l’on peut comparer à un gros hématome et qui dure en général quelques jours. C’est ainsi que sur TikTok, le réseau social par excellence de la nouvelle génération, plusieurs vidéos promouvant une astuce imparable contre la douleur ont vu le jour. Ce dernier stratagème consiste à faire de grands moulinets avec le bras vacciné rapidement peu de temps après avoir reçu l’injection pour atténuer la gêne. De cette manière, le produit « circulerait plus vite dans le bras et stimulerait le flux sanguin », il ne resterait donc pas localisé à uns seul endroit et la douleur s’en verrait grandement atténuée.

Effets prouvés ou non ?

Si beaucoup d’internautes se sont prêtés au jeu et ont affirmé observer des résultats, les experts de la santé restent eux sceptique quant à l’efficacité de la technique. « Vous avez beau agiter le bras dans tous les sens, le vaccin ne va pas se diffuser plus rapidement. Cela peut aider un peu psychologiquement, ou à détendre le muscle » , a confié l’immunologiste Stéphane Paul à nos confrères de 7sur7. La technique aurait donc un effet placebo, mais qui semble bien en aider certain.

Pour tenter de réduire la douleur inflammatoire après le vaccin, le staff médical dans les centres de vaccination conseille bien souvent de prendre un Dafalgan avan l’injection et d’appliquer ensuite régulièrement de l’arnica sur la zone où le produit a été administré.

@sunnicorsonI got pfizer btw ##vaccination ##vaccinatedcheck ##vaccinated ##pfizer ##pfizervaccine♬ deja vu by olivia rodrigo – Melina KB

CIM Internet