Paris Match Belgique

La Belgique s’engage à rendre son système de santé plus durable et plus résilient

belgique système de santé

Image d'illustration. | © BELGA.

Santé

La Belgique s’est engagée mardi à la COP26 à Glasgow, à l’instar d’une cinquantaine de pays, à rendre son système de santé à la fois plus durable et plus résilient face aux conséquences du dérèglement climatique.

La Belgique n’échappe pas aux changements climatiques, comme l’ont rappelé douloureusement les inondations de l’été dernier, et le secteur de la santé est fort exposé à cette réalité. « Augmentation de la fréquence des vagues de chaleur, risque accru de maladies transmises par les moustiques, tiques et autres vecteurs, dégradation de la qualité de l’air, augmentation des allergies… la liste des menaces pour la santé humaine est longue », illustre le SPF Santé publique.

Lire aussi > 4 façons de booster votre immunité selon les conseils d’une nutrithérapeute

Garantir les objectifs de l’accord de Paris

Dans l’autre sens, le secteur de la santé en Belgique est une source d’émissions de gaz à effet de serre non négligeable. Selon une étude de 2019 réalisée par le réseau d’hôpitaux « Health Care Without Harm », les soins de santé en Belgique représentent 5,5% des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est davantage que la moyenne mondiale (4,4%).

Concrètement, la Belgique a réalisé une étude qui expose en détail les risques que représente le changement climatique à court et à long terme pour la santé humaine et le secteur de la santé. Notre pays s’engage à analyser les recommandations de cette étude et à y donner suites, dans le cadre du Plan d’action national Environnement et Santé.

La Belgique s’engage également à développer son secteur de la santé de manière à ce qu’il contribue à la réalisation des objectifs de l’accord de Paris sur le climat, à savoir contenir le réchauffement mondial bien en-deça de 2°C et si possible à 1,5°C. En conséquence, la Belgique va s’efforcer d’atteindre la neutralité carbone dans le secteur de la santé à l’horizon 2050 et entreprendra des actions en faveur d’un système de santé durable et à faible empreinte carbone.

Lire aussi > 5 conseils pour éviter le premier rhume de l’automne

Ces engagements sont soutenus par l’ensemble des ministres de l’Environnement et de la Santé du gouvernement fédéral, des Communautés et des Régions.

Avec belga

CIM Internet