Paris Match Belgique

Gestion du stress : 3 spécialistes vous donnent leurs conseils pour retrouver une forme et un mental d’acier

stress bien-être

Image d'illustration. | © Unsplash

Santé

Alimentation, gestion du stress, méditation… Les recommandations fleurissent. De nombreux médecins et philosophes s’y mettent et certains puisent dans les pratiques oubliées. Trois spécialistes partagent leurs conseils pour retrouver une forme et un mental d’acier.

 

D’après un article Paris Match France de Charlotte Leloup

Dr Frédéric Saldmann : une star aux 3 millions de lecteurs

Ses livres s’arrachent. Il est médecin, cardiologue, nutritionniste, père de six enfants et il quitte rarement son chat Yuzu. Le Dr Frédéric Saldmann distille dans ses livres des petits gestes pour prendre soin de soi. « Mais c’est une vaste expression surtout à l’heure où le mot “bien-être” est sur toutes les lèvres. Il s’agit de trouver une connexion intime et sincère avec soi-même. C’est apprendre à se connaître. » Il a rédigé La santé devant soi après avoir redécouvert des ouvrages sur les usages d’autrefois. « Pour être en bonne santé, il faut essayer un équilibre précieux. Pratiquer beaucoup de sport si l’on se nourrit mal, ça ne marche pas. Manger sain en étant très stressé, les bénéfices s’annulent. Tout est une question d’harmonie ! »

Le stress positif

Contrairement à ce que l’on pense, l’absence totale de stress est dangereuse pour notre santé et notre système immunitaire. Le « bon stress » est celui qui nous stimule et nous aide à nous surpasser. En revanche, il faut absolument fuir celui qui pollue notre quotidien. Pour s’en prémunir, apprenez à créer une bulle de protection. Selon certaines études, pour une minute de stress intensif, notre corps aurait besoin de cinq heures afin de récupérer. Comme l’énonce l’adage : « N’attendez pas que l’orage passe, apprenez à danser sous la pluie », l’attitude intérieure que vous décidez d’adopter est essentielle pour conditionner votre pensée. Même lorsque vous traversez une journée épouvantable, apprenez à regarder toutes les choses positives du quotidien. Enfin, une bonne hygiène de vie rend moins perméable au stress. Et n’oubliez pas de vous faire plaisir ; le chocolat noir et le cacao, par exemple, sont excellents et riches en antioxydants.

De l’importance du toucher

Il est essentiel pour notre santé physique et psychique. C’est une forme de communication très importante. Ne plus être touché, c’est ne plus être reconnu et donc ne plus exister. Les Romains et les Grecs avaient compris l’importance des thermes notamment pour leurs vertus anti-inflammatoires, et Cléopâtre raffolait de bains enveloppants et de crèmes aux plantes et aux épices. Prenez le temps de vous masser les mains, les pieds, le visage et surtout le ventre… Faites des petits cercles pour stimuler la circulation et éliminer les tensions. Autre rituel à adopter le matin et inspiré du « misogi », une pratique qui remonte au Japon ancien. Il s’agit de plonger son visage dans de l’eau froide dès le lever. Sa signification est spirituelle, cela permettrait la connexion avec « le soi » et son âme pour bien débuter la journée.

La convergence entre le sport et l’esprit

Dans la Grèce antique, faire du sport était une manière de transcender la condition humaine pour atteindre le divin. La leçon que nous devons retenir des Grecs est que le sport est essentiel ! Près de quarante minutes par jour permettraient de faire baisser de 40 % les risques de maladies cardio-vasculaires, d’Alzheimer et les cancers. Si vous n’avez pas autant de temps, apprenez à glisser des exercices physiques dans votre quotidien, dix minutes par jour, c’est déjà formidable ! Exemples : privilégiez toujours les escaliers à l’ascenseur, à votre bureau faites régulièrement des étirements. Et marchez le plus possible. N’oubliez jamais que ce sont les muscles qui tiennent le squelette.

Notre ami le chat, cet antidépresseur naturel

Nos sociétés ont oublié le pouvoir des félins, alors que les Égyptiens leur donnaient une place centrale. élément fondamental de la vie en société, il était utilisé pour soigner les maux de l’esprit et du cœur. Mieux encore, son ronron apaiserait et faciliterait l’endormissement. Des études montrent que le ronronnement du chat serait émis à des fréquences identiques à celles des appareils de kinésithérapie. L’animal aurait donc des pouvoirs incroyables, sa présence permettrait de réduire les accidents vasculaires. Il détecterait les moments de blues, de stress, procure un apaisement et un bien-être au quotidien.

Le sommeil, une clé de la bonne santé

Les Français consomment trop d’antidépresseurs. Par ailleurs, on ne parle pas assez des conséquences néfastes des somnifères sur la mémoire, la dépendance… Il faut privilégier les solutions naturelles. Dans le passé, les moines utilisaient la sauge (qui vient du latin « salvare » qui signifie guérir) pour purifier le corps, chasser les mauvais esprits et s’apaiser avant le coucher. Autre conseil précieux : pratiquer le tai-chi-chuan, l’art martial fondé sur la souplesse et la relaxation. Il permet de préparer les muscles au sommeil. Enfin, il est essentiel de dormir dans le noir complet, sans aucune source de lumière qui pourrait perturber le cycle de récupération.

SC_Couv_Saldman
« La santé devant soi. Le secret millénaire qui va changer votre vie », du Dr Frédéric Saldmann, éd. Robert Laffont, 19,90 euros.

Fabrice Midal : le pouvoir des émotions

L’écrivain et philosophe, auteur de nombreux best-sellers (Suis-je hypersensible ? ou encore Foutez-vous la paix !), convoque régulièrement les philosophes grecs. Pour mettre de l’ordre dans sa vie et retrouver la paix, il rappelle qu’Aristote répétait que celui qui ne ressent pas d’émotions est incapable de prendre des décisions. « Aujourd’hui, on nous explique qu’il faudrait être sans cesse positif et contrôler nos sentiments comme on gère un compte en banque. Méditer devient une injonction et l’on fait croire que le bien-être est à portée de main. L’accès à cet état selon une recette miracle est dangereux car on oublie que l’on est différents et que nos histoires personnelles sont uniques », affirme-t-il. Alors quoi faire ? « Foutez-vous la paix ! Cela veut dire ne pas vouloir toujours tout maîtriser (car c’est impossible) ni lâcher prise totalement ou démissionner ! Se foutre la paix est au contraire la meilleure stratégie pour agir de façon juste et heureuse.

« 

Arrêtez de vous infliger une pression permanente pour atteindre la perfection et ne culpabilisez plus, n’ayez plus peur de l’échec

« 

Nos sociétés ont oublié le pouvoir des félins, alors que les Égyptiens leur donnaient une place centrale. Élément fondamental de la vie en société, il était utilisé pour soigner les maux de l’esprit et du cœur. Mieux encore, son ronron apaiserait et faciliterait l’endormissement. Des études montrent que le ronronnement du chat serait émis à des fréquences identiques à celles des appareils de kinésithérapie. L’animal aurait donc des pouvoirs incroyables, sa présence permettrait de réduire les accidents vasculaires. Il détecterait les moments de blues, de stress, procure un apaisement et un bien-être au quotidien. la paix est au contraire la meilleure stratégie pour agir de façon juste et heureuse. Arrêtez de vous infliger une pression permanente pour atteindre la perfection et ne culpabilisez plus, n’ayez plus peur de l’échec qui crée tant de burn-out. Refusez de subir. En revanche, acceptez d’être ému, touché, de ressentir des choses pour être connecté avec vous-même.» Selon lui, il y a une question simple et essentielle à se poser pour ne pas se mentir : « Qu’est-ce qui me rend heureux ? » Faire ce bilan permettrait de se reconnecter à sa vie intime, « aux promesses que l’on se fait tous mais avec lesquelles les gens se coupent ».

SC_Couv_Midal
« Les 5 Portes. Trouve le chemin de ta spiritualité », de Fabrice Midal, éd. Flammarion, 19,90 euros.

Dr Kahina Oussedik : le bonheur est dans l’assiette

Docteure en biochimie, Kahina Oussedik est spécialisée dans les combinaisons alimentaires. Pour une assiette saine, elle cite souvent la préhistoire et les hommes de Cro-Magnon. Si elle ne souhaite pas que l’on s’alimente comme ces derniers, (leur alimentation était beaucoup moins variée), elle met en garde contre les associations que l’on pratique actuellement (sucres, protéines, graisses, acides). Pour ne pas perdre les réflexes de base, voici ses conseils…

Pas d’« aliens alimentaires », c’est-à-dire tout ce qui est fabriqué par l’homme mais que l’on ne trouvera jamais dans la nature. Avez-vous déjà vu des céréales industrielles multicolores dans un arbre ? Évitez au maximum tout ce qui est transformé. Privilégiez les circuits courts et n’oubliez pas les « nettoyeurs digestifs », ces légumes cuits qui contiennent de nombreuses fibres: poireau, artichaut, haricot, endive, fenouil, épinards…

Le moins possible, voire pas du tout de sucre le matin! Autrefois, les chasseurs-cueilleurs mangeaient peu le matin car ils étaient occupés à la recherche de nourriture. Il faut privilégier les petits déjeuners neutres car, dès le réveil, nous avons déjà un taux élevé de sucre dans le sang, grâce au cortisol (hormone qui régule la glycémie). Si vous ajoutez du sucre sur le sucre, ce sont les fringales assurées.

Il est conseillé de boire de l’eau tiède en mangeant mais jamais d’eau froide. Cela casse ce que l’on appelle le «bol alimentaire» de l’estomac et entraîne un «choc thermique ». Lorsque l’on mastique, la digestion est lancée et les aliments tombent à 37 degrés dans l’estomac. L’eau froide gêne ce processus.

SC_Couv_Oussedic
« La magie de la digestion. Le secret des combinaisons alimentaires pour retrouver l’équilibre », de Kahina Oussedik, éd. Interéditions, 16,90 euros.

Mots-clés:
stress santé bien-être
CIM Internet