Paris Match Belgique

Golf : swings caritatifs contre le cancer

Au National Golf Brussels à Sterrebeek, le capitaine Christian Vermeulen aux côtés de Benoit Koerperich, Ann Willocq, BJ Scott et Christian Willocq. | © DR

Santé

Presque centenaire, la Fondation contre le Cancer fait référence en Belgique. Pour sensibiliser au maximum les citoyens et récolter des fonds, elle organise même une compétition de golf. Rencontre avec son CEO Benoît Koerperich.

Par Miguel Tasso

Sur la base des derniers chiffres officiels, le cancer est devenu la maladie qui cause le plus de morts en Belgique. « Et tout le monde est concerné, de près ou de loin. Chacun a, parmi sa famille ou ses proches, une personne touchée. Il y a malheureusement 70 000 nouveaux cas chaque année », rappelle Benoît Koerperich, directeur général de la Fondation contre le Cancer.

Voilà près de cent ans que cette association d’utilité publique caritative travaille dans l’ombre pour combattre cette terrible maladie. « Notre première mission est de financer des projets scientifiques pour la recherche. La deuxième est d’accompagner les patients et leurs proches tout au long de leur épreuve. Et la troisième est de sensibiliser aux facteurs de risques via des actions ou des campagnes de prévention. »
C’est dans ce dessein qu’a été créé le tournoi de golf Swing Against Cancer, qui fête cette année son deuxième anniversaire.

« L’idée est d’organiser des compétitions dans différents clubs du pays afin d’aller à la rencontre des joueurs pour leur expliquer notre vocation de façon conviviale, spontanée et humaine. L’objectif n’est pas de demander de l’argent de façon obligatoire, mais bien d’envoyer les bons messages et de susciter la curiosité. »

 

Virginie Dor. ®DR

Les deux premières manches de l’édition 2022 ont déjà eu lieu au National et au Zoute. Les autres sont programmées au Sart Tilman (18 juin), au Waterloo (2 et 3 juillet), à Cleydael (16 et 17 juillet), à l’Antwerp (30 juillet) et au Château d’Ardenne (septembre).
« Le golf est, pour nous, un groupe cible qualitatif très important. C’est un sport qui véhicule de belles valeurs. Nous avons d’ailleurs été très bien accueillis par tous les clubs que nous avons visités et je sais qu’en amont les golfeurs se montrent généreux », poursuit Benoît Koerperich. Parallèlement, un pro-am spécialement réservé aux entreprises sera organisé au Waterloo le 16 septembre. Et là, les sociétés pourront, bien sûr, acheter des équipes pour la bonne cause.

En vérité, plus que jamais, la lutte contre le cancer doit être une priorité de tous. «La crise sanitaire liée au covid a occupé le devant de la scène durant de longs mois, prenant beaucoup de place dans les médias et dans la société en général. Et elle n’a pas facilité les dépistages, ni accéléré les traitements dans les hôpitaux. Il est donc urgent de réagir. »

Parler, expliquer, conseiller, innover : la Fondation contre le Cancer multiplie les efforts pour porter la bonne parole auprès de tous. « Lutter contre le tabagisme et l’alcool, pousser les sédentaires à réaliser des exercices physiques, prôner une alimentation équilibrée pour éviter le surpoids, se protéger des rayons UV et, à partir d’un certain âge, inciter les citoyens à se faire dépister du côlon, de la prostate, du sein, tout cela est essentiel. Malheureusement, parfois un peu trop épicurien, le Belge n’est pas un très bon élève dans tous ces domaines. Et le cancer n’attend pas. »

Organisation nationale, complètement indépendante et pérenne, la fondation s’appuie sur une équipe de 75 personnes, sur des experts scientifiques de très haut niveau et sur de nombreux bénévoles dévoués dans tout le pays. Au fil des ans et des générations, elle est devenue une véritable référence. Son Baromètre du cancer sert ainsi désormais d’indicateur au ministre fédéral de la Santé pour mener une politique efficace contre cette maladie.

 

Ann-Catherine Horn et Benoît Koerperich. ®DR

« Nous sommes très attachés au concept d’exemplarité. C’est pour cette raison que nous ne sommes liés à aucune firme pharmaceutique, ni à aucune université. L’argent que nous récoltons est automatiquement redistribué pour nos différentes missions, sans intermédiaires et au seul service des citoyens belges. Nous avons investi plus de 200 millions d’euros dans près de mille projets depuis 1989. Dans les années 1970, on recensait un taux de rémission de 40 %. On est passé désormais à 70 %. Ces dix dernières années, 350 000 patients touchés par la maladie ont survécu. Ce sont des statistiques très encourageantes, mais il y a moyen de faire mieux à tous les niveaux. Dans la recherche, évidemment, mais également dans la prévention et la communication. Et cela commence dès le plus jeune âge, à l’école ou à la maison. Glisser un paquet de chips dans le cartable de son enfant n’est pas une bonne idée. Et le laisser étancher sa soif avec des sodas non plus. Il y a un grand travail d’éducation à accomplir. »

Consciente de l’importance de son impact, la Fondation contre le Cancer agit à tous les étages de façon directe. C’est elle qui, voici quelques années, a inventé le concept de la « Tournée minérale » du mois de février pour lutter contre l’alcoolisme. Dans le même esprit, elle a lancé en mai le « Buddy Deal ». « En arrêtant de fumer pendant un mois, on a cinq fois plus de chances de cesser définitivement. Avec cette nouvelle action, l’objectif est d’inciter les fumeurs à se passer de cigarettes durant 30 jours avec le soutien d’un “buddy”. Un vrai challenge à réaliser à deux, un vrai deal entre copains. »

Le tabac est, il est vrai, une cause très importante du cancer du poumon. « On note d’ailleurs une recrudescence des cas, notamment dans la génération des années 1980. La cigarette était alors très tendance chez les jeunes, garçons et filles. »

Grâce aux legs et aux donations individuelles, la fondation parvient à assumer un rôle très important et agit de façon transversale dans la recherche, la prévention et l’accompagnement. Elle donne l’exemple, au propre comme au figuré, dans la vie et sur les greens. Eh bien, swinguez maintenant !

Infos : www.cancer.be

CIM Internet