Paris Match Belgique

Ces conseils pour un sommeil réparateur sont vitaux pour votre santé

sommeil risques cardiovasculaires

Image d'illustration. | © Unsplash.

Santé

Bien dormir est indispensable pour réduire le risque cardiovasculaire, nous rappelle ce vendredi la Ligue Cardiologique Belge, qui nous donne les clés d’un sommeil vital sur le long terme.

La Ligue Cardiologique Belge insiste ce vendredi, dans un communiqué, sur l’importance du sommeil pour réduire le risque cardiovasculaire. Il ne faut bien sûr pas négliger le cholestérol et le tabac comme facteurs aggravants, mais le Belge ne semble pas connu pour dormir dans les meilleures conditions et cela inquiète les cardiologues. Ceux-ci rappellent, dans le cadre de la 43e édition de la Semaine du Coeur, quelques conseils afin de profiter d’un sommeil réparateur. 

Apnée, insomnie, température, écran : vigilance accrue

Si le tabac ou l’alimentation ont des effets directs sur la santé cardiovasculaire, le sommeil pèse de façon plus sournoise, mais les conséquences n’en sont pas moins nombreuses. Un mauvais sommeil augmente l’appétit et le risque de prise de poids, augmente le risque d’hypertension artérielle, favorise l’apparition d’une intolérance au glucose, favorise la survenue ou la récidive d’arythmies cardiaques…, énumère la Ligue.

Les experts mettent également en garde contre l’apnée du sommeil. Quatre personnes sur cinq souffrant de ce type d’apnée ne sont ni diagnostiquées ni traitées. Les facteurs de risques sont l’âge et le surpoids.

L’insomnie chronique, soit un enchaînement de nuits difficiles au moins trois fois par semaine, depuis plus de trois mois, a aussi des conséquences cardiovasculaires à long terme.

Outre un rythme de sommeil régulier, les médecins préconisent notamment d’éviter les températures extrêmes dans la chambre (idéalement entre 16 et 19°C), de mettre de côté, le soir, sa liste de tâches à accomplir et se passer d’écran au moins une heure avant le coucher.

Avec Belga

CIM Internet