Paris Match Belgique

Pourquoi résistons-nous de plus en plus aux antibiotiques ?

résistance aux antibiotiques

L'OMS chiffre à 1,3 million le nombre de personnes qui décèdent chaque année. | © Pixabay

Santé

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’inquiète, dans un rapport paru vendredi et qui passe en revue les données récoltées dans 127 pays, de la résistance croissante que démontrent les humains face aux antibiotiques.

L’OMS chiffre à 1,3 million le nombre de personnes qui décèdent chaque année d’infections face auxquelles les antibiotiques ne se révèlent pas assez efficaces.

Le rapport évoque de hauts niveaux (plus de 50%) de résistance à des bactéries causant des infections du sang constatées à l’hôpital. Et bien que la plupart des niveaux de résistance soient stables ces quatre dernières années, le nombre d’infections sanguines (causée par la bactérie Escherichia coli et la salmonelle) et d’infections à gonorrhée ont augmenté de 15% depuis 2017, précise encore le rapport. Ces hausses pourraient peut-être partiellement être attribuées à l’augmentation de la quantité de traitements par antibiotiques durant la pandémie de Covid mais cela doit être confirmé par des études complémentaires.

Lire aussi > En 2050, la résistance aux antibiotiques causera 10 millions de morts par an

L’OMS souligne également la nécessité de disposer de meilleures données, car les conclusions actuelles peuvent être faussées par une faible couverture garantie par les tests. « Pour vraiment comprendre l’ampleur de la menace mondiale et apporter une réponse efficace à la résistance aux antibiotiques, nous devons investir davantage dans la recherche microbiologique et disposer de données de qualité dans tous les pays, pas seulement dans les pays les plus prospères », déclare le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Catharina van Weezenbeek, experte auprès de l’OMS, qualifie cette résistance accrue aux antibiotiques de « menace globale », tant pour la santé publique que pour l’économie.

Par Belga 

CIM Internet