Paris Match Belgique

Regardez le ciel : Dans quelques années, une étoile sur 15 sera un satellite

Regardez le ciel : Dans quelques années, une étoile sur 15 sera un satellite

Le ciel sera plus étoilé, mais pas vraiment pour les bonnes raisons. | © Pexels / Neale LaSalle

Sciences & Espace

C’est en partie à cause de l’accessibilité à Internet dans le monde.

 

Dans les grandes villes, la pollution empêche déjà d’admirer les étoiles la nuit venue. Et ce triste constat ne devrait pas aller en s’améliorant. Selon Samantha Lawler, professeur d’astronomie à l’université de Regina au Canada, « dans un avenir proche, un point lumineux sur 15 dans le ciel sera un satellite et non pas une étoile ». C’est le constat que la scientifique tire dans un article publié sur le site The Conversation.

Actuellement, 5 000 satellites orbitent déjà autour de notre planète. Seulement, dans les années à venir, 65 000 objets artificiels devraient rejoindre l’orbite de la Terre, ce qui risque de perturber les observations astronomiques. L’une des explications concernant ce nombre ahurissant viendrait de l’entreprise StarLink d’Elon Musk, qui veut rendre possible partout dans le monde la connexion à Internet. Il n’y aurait ainsi plus de zone blanche et tout le monde pourrait avoir accès au web indépendamment de sa situation géographique. L’entreprise prévoit d’ailleurs de mettre en service 42 000 satellites dans les 5 années à venir.

Lire aussi > Elon Musk et ses 12 000 satellites veulent « connecter le monde »

Une avancée technologique qui ne serait pas sans conséquence sur le ciel nocturne et l’environnement de manière générale. « C’est un fait indéniable que le soleil se reflète sur les panneaux solaires des satellites et que les constellations de satellites se voient à l’œil nu en début et en fin de nuit », confirme Pierre Omaly, expert sur le sujet des débris spatiaux et la manière de concilier les technologies du spatial avec la société au CNES (Centre National d’Études Spatiales), auprès de Good Planet. Cependant, il se montre plus réservé sur le chiffre avancé et précise qu’il est difficile de prévoir à l’heure actuelle le nombre exact d’objets qui seront mis en orbite dans les années à venir.

Mots-clés:
satellites étoiles
CIM Internet