Paris Match Belgique

Un « monstre » découvert sur une plage australienne

Un « monstre » découvert sur une plage australienne

La mystérieuse créature échouée sur une plage australienne. | © Capture d'écran YouTube

Sciences & Espace

Dans le Queensland, un jeune pasteur a découvert une dépouille d’un animal à l’aspect très insolite.

 

D’après un article Paris Match France de DR

Une balade sur une plage australienne peut réserver bien des surprises, et pas toujours agréables. Une certain Alex Tan, pasteur de son état, peut en témoigner. Alors qu’il arpentait de plage de Maroochydore, dans le Queensland, il est tombé sur un cadavre aussi étrange que répugnant. « J’ai trouvé quelque chose de très bizarre » explique le jeune pasteur dans la vidéo qu’il a partagée sur les réseaux sociaux. « Voilà le genre de chose qui fait dire aux gens qu’ils ont découvert un corps d’alien », s’amuse-t-il. Mais Alex Tan ne mange pas de ce pain là : pour lui, il s’agit bien d’un animal recensé par la science. Mais lequel ?

Lire aussi > Un requin avec une tête de serpent et 300 dents capturé au Portugal

Un long séjour dans l’eau et la décomposition ont donné à la charogne un aspect méconnaissable qui ne permet pas d’identifier l’espèce à laquelle elle appartient. En revanche, on distingue clairement une longue mâchoire hérissée de dents pointues, une queue semblable à celle d’un rat, quelques plaques de fourrures noires et des pattes qui ne sont pas sans rappeler des mains humaines… Ou plutôt celles d’un opossum, si l’on en croit l’opinion de Stephen Johnston, professeur à l’Université de Queensland. L’aspect général de la dépouille semble correspondre à celle de ce marsupial, très répandu en Australie. Difficile toutefois d’estimer sa taille en l’absence de point de comparaison, sachant qu’un opossum dépasse rarement les 50 centimètres de long. Cette carrière posthume de monstre et de star éphémère des réseaux sociaux aurait-elle consolé le pauvre animal de sa triste fin ? Voilà une énigme qui, elle, n’est pas prête d’être résolue…

CIM Internet