Paris Match Belgique

La Voie lactée comme vous ne l’avez jamais vue

la voie lactée

La Voie lactée photographiée depuis le lac gelé Pumoungcuo, à une altitude de 5.070 mètres, au Tibet. | © Alvin Wu

Sciences & Espace

Le blog de photographie Capture the Atlas a dévoilé les 25 plus belles photos de notre Galaxie, à l’occasion du concours Milky Way Photographer of the Year 2022.

D’après un article Paris Match France de Camille Hazard

Le blog de photographie Capture the Atlas a annoncé les vainqueurs de sa 5e édition du Milky Way Photographer of the Year, une compétition pour laquelle les artistes devaient immortaliser la Voie lactée de la plus belle des façons. Les 25 photos sélectionnées ont été prises dans aux quatre coins du monde, dans douze pays différents : les États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, l’Argentine, l’Égypte, la France, l’Espagne, la Slovénie, la Slovaquie, le Japon et la Chine.

La saison de la Voie lactée s’étend de février à octobre dans l’hémisphère nord et de janvier à novembre dans l’hémisphère sud. Le meilleur moment pour l’observer et la photographier se situe généralement entre mai et juin. C’est pourquoi Capture the Atlas publie sa liste de photos lauréates à cette période de l’année. «La qualité de l’image, l’histoire derrière la prise de vue et l’inspiration générale que la photographie peut fournir sont les principaux facteurs de sélection des clichés», a détaillé le blog pour expliquer comment il a choisi ses les 25 photos gagnantes.

Selon le blog, l’année 2021 a été un «cru» exceptionnel. Des images de notre Galaxie ont été prises dans des lieux où jamais la Voie lactée n’avait été photographiée auparavant, comme au Tibet ou dans le Xinjiang.

Depuis la région espagnole d’Estrémadure. © JOSE MANUEL GALVAN RANGEL
Dans le désert de Dahaidao, le no man’s land du Xinjiang, en Chine. © JINYI HE
Le Mont Taranaki, en Nouvelle-Zélande, sous l’arche de la Voie lactée. © EVAN MCKAY
Le désert d’Atacama, avec ses formations arides et son ciel étoilé, au Chili. © ALEXIS TRIGO
Depuis l’île de La Palma, en Espagne. © EGOR GORYACHEV
Ces pétroglyphes ont été sculptés dans un gros rocher volcanique par des Amérindiens qui habitaient cette partie de l’est de la Californie il y a des milliers d’années. En ébréchant la surface sombre de la roche, ils ont exposé la roche plus claire en dessous. © MARCIN ZAJAC

CIM Internet