Paris Match Belgique

Un matériau doué de mémoire, comme un cerveau humain, découvert à Lausanne

vanadium cerveau

Image d'illustration. | © Unsplash

Sciences & Espace

Des chercheurs ont découvrent un matériau capable de se souvenir à la manière d’un cerveau humain.

D’après un article Paris Match France de DR

C’est une découverte étonnante et riche de promesses que viennent de réaliser des étudiants du POWERlab.de l’université polytechnique de Lausanne : un matériau capable de mémoriser pendant plusieurs heures des stimulus externes d’une façon similaire à celles des neurones dans le cerveau humain. Le résultat de leurs recherches a été publié par la prestigieuse revue Nature. Pour sa thèse, Mohammad Samizadeh Nikoo, étudiant en ingénierie électrique, menait des recherches sur du dioxyde de Vanadium, un métal rare, afin de déterminer combien de temps met cet oxyde met pour passer d’un état à un autre.

Un phénomène unique

En faisant passer un courant électrique à travers l’échantillon de VO2, Samizadeh Nikoo a constaté qu’une fois cette opération effectuée, le matériau est revenu à son état initial. Mais c’est en réitérant l’expérience que le jeune chercheur a remarqué un phénomène unique : le temps de passage d’un état à un autre avait été modifié par rapport à l’essai précédent. «Le VO2 semblait se « souvenir » de la première transition de phase et anticiper la suivante», explique dans un communiqué le professeur Elison Matioli, directeur du  POWERlab.

Et il précise : «Nous ne nous attendions pas à voir ce genre d’effet de mémoire, et cela n’a rien à voir avec les états électroniques mais plutôt avec la structure physique du matériau. C’est une découverte sans précédent : aucun autre matériau ne se comporte de cette manière.»

Un très bon candidat pour l’intelligence artificielle

Le processus, très différent de celui à l’oeuvre dans les alliages à mémoire de forme, est selon  Samizadeh Nikoo comparable au fonctionnement du cerveau humain : «Lorsque nous reconnaissons quelqu’un, dit-il cité par euronews.com, une série de neurones s’activent, et un souvenir se forme dans notre cerveau. Quand nous rencontrons à nouveau la même personne, ces neurones peuvent être activés beaucoup plus rapidement et en utilisant moins d’énergie. Comme notre cerveau, les conditions d’activation de l’oxyde de vanadium sont complètement liées à son histoire et au contexte. Elles sont déterminées par ses activations précédentes.»

Conséquence logique et enthousiasmante : «En connectant ces composants électroniques entre eux, il doit être possible de produire les mêmes types de réseaux neuronaux que dans nos cerveaux » ce qui ferait de ce composé «un très bon candidat pour l’intelligence artificielle
».

CIM Internet