Paris Match Belgique

Elle a vécu le pire cauchemar de tout étudiant en examen

examen

"Oh mon Dieu". | © Twitter

Société

Mauvaise salle, pas le matériel requis, course contre la montre… Le premier examen d’Ann Mark à l’université ne s’est pas (du tout) bien passé.

Si, en Belgique, les étudiants sont encore en blocus, aux États-Unis, ils ont presque fini leurs examens. Ann Mark, étudiante à l’Université de Texas, fait partie de cette deuxième catégorie mais sa session d’examens avait pourtant (très) mal commencé. Sur son compte Twitter, l’étudiante de 19 ans explique comment son « tout premier examen » était un enfer. Vue plus de 9 millions de fois, la vidéo rassemble en effet tous les pires cauchemars des étudiants : mauvaise salle, pas le matériel requis, course contre la montre, honte phénoménale…

Lire aussi > Humilié dans une vidéo, un futur juge choisi par Donald Trump démissionne

L’étudiante se rend d’abord compte qu’elle n’a pas de « livret bleu », « ce dont tu as apparemment besoin pour écrire une foutue rédaction ». Après en avoir acheté deux à la coopérative de l’université en quatrième vitesse, Ann Mark cherche du soutien comme tout étudiant avant un examen auprès de son amie. C’est là qu’elle réalise qu’elle se trouve dans la mauvaise salle. « C’est bien introduction à l’histoire du cinéma mondial ? Non, c’est physique ». L’étudiante sort à la recherche de la bonne salle mais est ralentie par une porte vitrée qu’elle se prend de plein fouet. Deuxième salle, deuxième tentative, deuxième échec. Elle se tape un dernier sprint – quatre minutes de marche, selon Google Maps, en une minute, défi relevé -, pour enfin arriver à la bonne salle et écrire une dissertation sur « comment Napoleon Dynamite est un bon exemple du film indépendant aux États-Unis ».

L’humour d’examens

L’étudiante la plus malchanceuse au monde n’aura en tout cas pas perdu son humour. Après la diffusion de sa vidéo, devenue virale, Ann Mark a voulu remercier les inconnus qui l’ont aidé à travers cette aventure, surtout la « fille de physique » et « la fille Google Maps ». Elle écrit également qu’elle voudrait obtenir les vidéos de surveillance pour pouvoir regarder son moment de solitude avec la porte vitrée, prouvé par un témoin oculaire. « J’ai vu ce qui s’est passé et j’allais venir vérifier si tout allait bien mais tu as couru. Comment vas-tu ? », lui a demandé un témoin. « Je suis morte en fait », a répondu Ann Mark avant d’indiquer qu’elle avait seulement quelques bleus. L’étudiante ne veut pas non plus qu’on lui dédie un crowdfunding, elle veut simplement rencontrer Obama.

Mots-clés:
étudiants examens
CIM Internet