Paris Match Belgique

“Noël pour tous”, même les réfugiés

Presque tous les réfugiés devraient passer Noël à l'abri. | © Belga

Société

“Noël pour tous “, c’est le nom de l’action mise en place par les bénévoles du parc Maximilien afin que chaque réfugié puisse passer, lui aussi, un Noël en famille.

 

Cela fait maintenant presque cinq mois que les bénévoles de l’association « hébergement plateforme citoyenne » se démènent afin qu’un maximum des réfugiés présents au parc Maximilien passent leurs nuits sous un toit. Depuis quelques jours, la plateforme met tout en oeuvre afin d’organiser l’accueil des réfugiés pendant la période de Noël. Les « invités » séjourneront ainsi chez leurs hôtes trois nuits d’affilée, à savoir du 23 au 26 décembre. Dans une annonce sur leur groupe Facebook, les bénévoles ont publié une annonce parlant de l’action comme une « occasion pour nos ami-es de vivre le partage de noël en familles et pour nous de ne pas passer Noël le cœur gros... ». Afin de sensibiliser un maximum de personnes, l’association a également distribué des flyers indiquant « Toutes et tous ensemble, agrandissons vnotre famille » :

 

Elise Neirinck

Lire aussi > Rafle au Parc Maximilien : Après le choc, la solidarité (et la colère) des citoyens

Presque tous accueillis

« Nous nous sommes dit que cela serait chouette tant pour les réfugiés que pour les familles qui hébergent », explique Mehdi Kassou, membre de la plateforme citoyenne. « Pour les bénévoles, cela permet aussi de faire un break ». Pour l’instant, environ 260 personnes sur les 360 réfugiés du parc pourront bénéficier de l’action. Ceux qui ne seront pas accueillis par des volontaires pourront profiter du tout nouveau centre d’hébergement mis sur pied par la plateforme, la « Porte d’Ulysse », qui peut accueillir jusqu’à 80 personnes. « Et s’il reste des réfugiés non-logés, nous avons prévus des matelas gonflables et des couvertures », assure Mehdi Kassou. En théorie, aucun réfugié voulant être hébergé ne devrait donc passer Noël dans le froid de l’hiver.  

Lire aussi > Ulysse, le nouveau centre d'hébergement pour migrants à Bruxelles

CIM Internet