Paris Match Belgique

La championne du monde d’échecs préfère déclarer forfait plutôt que se rendre en Arabie saoudite

La compétition risque l'échec et mat | © Belga / AFP PHOTO / STRINGER

Société

Du 26 au 30 décembre, se tient en Arabie saoudite organise la première compétition mondiale d’échecs du pays. Et plutôt que d’y participer, la championne du monde en titre, Anna Muzychuk, a préféré déclarer forfait.

Ainsi qu’elle l’a annoncé dans un post sur sa page Facebook, « je m’apprête à perdre deux titres de championne du monde, l’un après l’autre, juste parce que j’ai décidé de ne pas me rendre en Arabie saoudite ». Ses raisons ?

« Je ne voulais pas jouer selon les règles de quelqu’un d’autre, devoir porter le voile, être accompagnée quand je sortais et me sentir comme si j’étais une citoyenne de seconde catégorie parce que je suis une femme ».

– Anna Muzychuk

Et tant pis si pour la championne ukrainienne, défendre ses principes a un prix.

« J’ai remporté mes deux titres de championne il y a un an exactement et j’étais la personne la plus heureuse du monde, mais cette fois, je me sens vraiment mal. Je suis prête à défendre mes principes et à ne pas me rendre au tournoi, alors même que j’y aurais gagné plus d’argent qu’en une dizaine de compétitions réunies. C’est embêtant, mais ce qui m’ennuie le plus, c’est que tout le monde s’en fiche. Et savoir que même si moi je défends mes principes, rien ne changera, c’est dur à accepter ».

Lire aussi > La vie sur Mars devient une réalité aux Emirats arabes unis

Difficile à accepter également : le fait que sept joueurs israéliens aient été privés de tournoi faute d’avoir pu obtenir un visa pour rentrer dans le pays. La Fédération des échecs israélienne a réclamé des compensations financières à la Fédération internationale citant le « préjudice professionnel et financier » subi par ses joueurs. La Fédération internationale d’échecs avait déjà rencontré des difficultés à obtenir un visa pour les joueurs originaires du Qatar et du Liban.

CIM Internet