Paris Match Belgique

Du bowling à la démocratie, 5 choses surprenantes que les USA doivent à l’Europe

De New Amsterdam à New-York, avec un héritage au passage | © Flickr @ Maria Eklind

Société

Au 16e siècle, des colons anglais se sont établis sur le territoire actuel des États-Unis, donnant des idées au reste de l’Europe et plus particulièrement aux Hollandais, qui les ont suivis de près. Et du bowling à la démocratie, ces derniers ont laissé un héritage varié aux États-Unis. 

Le Père Noël

Ou plus exactement, Saint-Nicolas, son cousin barbu lui aussi tout de rouge vêtu. A l’époque, les Hollandais l’appelaient également « l’homme de Noël », et il était tellement important pour ces immigrants venus conquérir le nouveau monde qu’il était considéré comme le protecteur de New Amsterdam, mieux connue aujourd’hui sous le nom de New-York. La coutume des familles hollandaises d’offrir des cadeaux à leurs enfants en décembre a rapidement fait des émules, et le personnage de « Santa Claus » a fait son apparition officielle pour la première fois au 18e siècle dans un livre retraçant l’histoire de New York.

Le patin à glace

Pas étonnant quand on sait que selon les historiens, ce seraient les Hollandais qui auraient inventé les premiers patins à glace au 13e siècle. Aux Pays-Bas, ce sport transcendait les classes sociales et rassemblait les habitants dès les premières gelées, et lors de leur colonisation de New Amsterdam, ils ont profité des hivers froids pour s’y adonner.

La démocratie

La démocratie américaine est née d’un système complexe de gouvernance qui trouve ses origines à New Amsterdam. C’est sous l’impulsion du jeune avocat Adriaen Van der Donk qu’un gouvernement représentatif a été mis en place en 1649, doté d’une déclaration de droits ratifiée par le Prince d’Orange lui-même.

Le bowling

Bien qu’on ait retrouvé des traces de jeux similaires au bowling à une époque aussi lointaine que l’Egypte antique, c’est l’engouement de masses des Hollandais pour ce passe-temps au 17e siècle qui a permis son implantation aux États-Unis où il fait désormais partie intégrante de la pop culture.

Les cookies

Bien que ce dessert croustillant et moelleux à la fois soit aujourd’hui indissociable de l’Amérique, ce sont les Hollandais qui l’y ont importé. Le terme « cookies » est d’ailleurs dérivé de « koekje », qui signifie « petit gâteau » et date de l’époque où les cuisiniers en préparaient pour tester la température de leur four avant de se lancer dans des pâtisseries plus alambiquées.

CIM Internet