La NASA accueille Luciana, la poupée astronaute qui veut promouvoir les sciences chez les filles

La NASA accueille Luciana, la poupée astronaute qui veut promouvoir les sciences chez les filles

Les filles se désintéressent des sciences une fois arrivées à l’adolescence. Les causes ? Les stéréotypes de genre, mais aussi le manque de modèles. | © NASA / AMERICAN GIRL

Société

L’agence spatiale a collaboré avec « American Girl », une collection de poupées en phase avec l’actualité. Le but ? Créer des vocations. 

Du haut de ses 11 ans, Luciana Vera a des rêves pleins la tête. Tête qu’elle tourne constamment vers les étoiles, car elle se verrait bien être la première femme astronaute à poser les pieds sur Mars. Mais Luciana n’est pas une fillette comme les autres, c’est une poupée. Fruit de la collaboration entre la NASA et la ligne de jouets « American Girl », son rôle est  de suggérer aux filles que les sciences, c’est aussi pour elles. Et, pourquoi pas, susciter quelques vocations au passage.

Lire aussi > La NASA veut inspirer les nouvelles générations avec des affiches rétro-futuristes 

Stéréotypes de genre et manque de modèles

Car les études actuelles tendent à montrer qu’elles se désintéressent des sciences au sens large une fois arrivées à l’adolescence. L’une de ces études, menée par Microsoft en Europe cette année, explique ce phénomène par les stéréotypes de genre, mais aussi par le manque de modèles pour les femmes. Pour y remédier, la poupée en phase avec l’actualité est donc la « Girl of the Year » de l’année 2018.

« Encourager les enfants à avoir un rêve et à le poursuivre »

La NASA explique sur son site officiel qu’elle a travaillé main dans la main avec « American Girl » « pour partager l’excitation de l’espace avec le public, et en particulier pour donner envie aux jeunes filles et garçons de s’intéresser à la science, à la technologie, l’ingénierie et les maths ». « Encourager les enfants à avoir un rêve et à le poursuivre, aussi gros soit-il, en montrant que c’était tout à fait possible pour tout le monde », tel est le souhait de Megan McArthur, une astronaute – en chair et os – de la NASA qui participé à l’aventure.


ABC Breaking News | Latest News Videos

Le jouet, disponible en vente limitée, a été présenté lors de l’émission « Good Morning America ». Des petites filles parées pour la conquête de l’espace ont toutes eu une nouvelle poupée. Et un nouvel objectif ?  « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles », disait justement Oscar Wilde.

CIM Internet