Paris Match Belgique

« J’étais sidérée » : Audrey Pulvar déclare avoir été victime d’une agression sexuelle

Audrey Pulvar, au festival de Cannes, le 19 mai 2017. | © Pierre Teyssot/MAXPPP

Société

Interrogée sur le plateau des « Grandes Gueules » sur RMC, l’ex-journaliste Audrey Pulvar a révélé avoir été victime d’une agression sexuelle.

 

« C’était au tout début de ma carrière. » Interviewée sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC, l’ex-journaliste désormais à la tête de la fondation pour la Nature et l’homme a révélé avoir été victime d’une agression sexuelle.

Quelques mois après le scandale Weinstein et les révélations qui se sont suivies en chaîne sur les réseaux sociaux, Audrey Pulvar pointe du doigt le harcèlement sexuel présent aussi dans le journalisme.

« Le temps que vous vous posiez la question, il est déjà trop tard »

« Est-ce que vous auriez pu balancer un porc ? » À cette question qui lui était posée, l’ancienne journaliste s’est souvenue. « Au tout début de ma carrière, il s’est passé quelque chose qui m’a vraiment beaucoup choquée qui était une agression sexuelle dans le sens où quelqu’un m’a touché les seins, m’a ‘pelotée’ sans mon consentement », raconte-t-elle. « J’ai été victime dans la mesure où ce n’est pas normal, qu’on arrive à s’en défendre ou pas. Moi, ça a été réglé très vite ».

Lire aussi > La chaîne CNews suspend Audrey Pulvar pour avoir signé une pétition contre Marine Le Pen

« Je me suis dit que ça ne m’arriverait plus jamais, j’ai mis en place un certain nombre de défenses. Sur le coup, comme 99% des personnes à qui cela arrive, j’étais sidérée », confie la présidente de la fondation Nicolas Hulot et l’ambassadrice du nouveau site de films en ligne E-cinema.com« Vous vous dites […] ce n’est pas ce qui m’arrive. Le temps que vous vous posiez la question, il est déjà trop tard. Il faut réagir tout de suite. Et vous ne savez pas forcément comment réagir », conclut-elle, soulignant que « chaque cas est particulier ».

Dans les coulisses de la télévision

S’il ne s’agit pas du premier témoignage du genre sur la scène médiatique, Audrey Pulvar dénonce une nouvelle fois la situation ainsi que la représentation des femmes dans le journalisme. En 2016, cette militante féministe affirmée déclarait dans les colonnes de l’Express : « Certes, il y a eu des progrès depuis que j’ai commencé à faire ce métier, mais quand j’ai commencé, on disait déjà que de gros progrès avaient été faits, alors… ». À l’époque, elle estimait qu’il y avait encore « beaucoup de boulot à faire », aussi bien « sur la façon dont les femmes sont représentées, que sur la façon dont on parle d’elles… »

CIM Internet