Paris Match Belgique

À la poursuite du voleur de la bouteille de vodka « la plus chère du monde »

La bouteille avait été mise sur le marché par un fabricant russe de voitures de luxe "Russo-Baltique". | © AFP PHOTO / Scanpix Denmark / Mads Claus Rasmussen / Denmark OUT

Société

La bouteille estimée à 1,3 millions de dollars avait fait une brève apparition entre les mains de Kevin Spacey dans un épisode de House of Cards.

 

L’information a fait le tour de l’Europe en l’espace de quelques heures. Ce jeudi 4 février, la police danoise s’est lancée à la poursuite du voleur de la bouteille de vodka considérée comme étant « la plus chère du monde », récemment volée dans un bar de Copenhague, au Danemark.

Estimée à une valeur d’1,3 millions de dollars (soit environ un million d’euros), l’objet valait de l’or tant pour son contenu que pour son contenant. Paré d’or blanc et jaune et surmontée d’une réplique de l’Aigle Impérial russe incrustée de diamants, la bouteille avait été mise sur le marché par un fabricant russe de voitures de luxe. Pour l’anecdote, l’objet disparu avait fait une brève apparition entre les mains de Kevin Spacey, dans un épisode de la saison 3 de House of Cards. C’est dire combien le flacon était précieux.

La précieuse bouteillée, dérobée en début de semaine. AFP PHOTO / Scanpix Denmark / Brian IINGBERG

Le voleur et les 1 200 vodkas

Voilà maintenant quatre jours que la police danoise est sur le coup. Si aujourd’hui, elle indique n’avoir arrêté aucun suspect jusqu’à présent, elle a d’ores et déjà révélé quelques indices via les images de vidéosurveillance. Visionnée par l’AFP, la vidéo montre un homme masqué s’emparer de la bouteille de Russo-Baltique Vodka, avant de prendre la fuite du Cafe 33 dans la nuit de lundi 1er au mardi 2 janvier dernier.

Lire aussi > Selfie au musée : en trébuchant, elle saccage une expo d’une valeur de 200 000 dollars

Interrogé quelques heures après le drame, le propriétaire du bar Brian Ingberg soupçonne que le voleur soit entré en contact avec d’actuels ou anciens membres du personnel. « Quelqu’un a dû recevoir la clé d’une personne qui a déjà travaillé ici », a-t-il déclaré ce jeudi 4 janvier à l’AFP. Et pour espérer revoir sa précieuse bouteille, l’homme a posté un message d’appel aux témoignages sur la page Facebook de son bar. Un véritable appel à l’aide alors qu’il revendique posséder « la plus grande collection de vodkas au monde avec plus de 1200 variétés ».

 

 

CIM Internet