Paris Match Belgique

L’inégalité entre les sexes creuse aussi un fossé dans la maladie

Une femme aurait 6 fois plus de chances d'être quittée qu'un homme à l'annonce d'un cancer.  | © Flickr @ Mio Miranda

Société

De la cour de récré au salles de réunion, du salaire à la place de la société, l’inégalité entre les sexes est une réalité contre laquelle les femmes doivent lutter. Dans la maladie aussi : une femme aurait en effet 6 fois plus de chances d’être quittée qu’un homme à l’annonce d’un cancer. 

Des statistiques injustes, tirées d’une étude américaine menée sur des personnes âgées de 18 à 39 ans dans les 24 mois qui ont suivi le diagnostic de leur maladie. Publiée dans la revue Cancer, l’étude relève un écart de taille : alors que le taux de séparation ou de divorce est e 2,9% chez les hommes atteints d’un cancer, chez les femmes, il est quasiment multiplié par 10, avec un taux de 20,8%.

Lire aussi > L’UCL parviendra-t-elle à stopper le cancer ?

Les hommes auraient donc moins de problèmes à quitter leur compagne malade. Et même quand ils ne vont pas jusqu’à la rupture, ils seraient moins présents : les participantes à l’étude ont en effet déclaré manquer cruellement d’un soutien moral quotidien. Selon les auteurs de l’étude, ce sont les complications susceptibles d’affecter la vie affective et sexuelle des sujets qui seraient à l’origine de la majorité des ruptures enregistrées. Sur 58 % de participants vivant en couple au début de l’étude, seuls 43 % l’étaient encore deux ans après leur diagnostic.

CIM Internet