Paris Match Belgique

La Wallonie, la nouvelle place-to-be pour les touristes en Belgique

Liège séduit de plus en plus de touristes | © Boulettes à la Liégeoise

Société

Malgré la météo capricieuse, le tourisme a progressé en Wallonie durant ces vacances d’hiver, tant en termes de taux d’occupation dans les hébergements qu’en ce qui concerne la fréquentation des attractions.

C’est en tout cas ce qu’indique le ministre wallon du Tourisme, René Collin, sur base d’une analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon auprès des opérateurs touristiques de la Région (soit les hébergements et attractions mais également des Maisons du tourisme) entre le 23 décembre 2017 et le 4 janvier 2018.Ainsi, le taux d’occupation des hébergements a progressé de 1,8% par rapport à l’an dernier, pour dépasser désormais les 65% « grâce notamment à la progression des hôtels (+12%), mais également à la stabilité (+0,2%) des hébergements de terroir qui affichent un taux d’occupation de 80% », précise le ministre.

Le Luxembourg et Liège en tête

Sur base provinciale, le Luxembourg reste la destination la plus prisée en matière d’hébergement avec un taux d’occupation de 77,5% (+3,1%) suivie par Liège (72,8%, +2,5%). Si la province de Namur reste stable (61,2%, +2,7%), le Hainaut marque légèrement le coup avec une baisse de 6,4% pour se fixer à 55%. Le Brabant wallon ferme quant à lui la marche avec 44% de taux d’occupation mais engrange la plus forte progression avec 12,8% d’augmentation par rapport à l’an dernier, ajoute-t-il.

Lire aussi > Bienvenue à Liège, plus belle ville du monde

Quant aux attractions du sud du pays, elles ont enregistré une augmentation du nombre de visiteurs de 3,1%, la province de Liège affichant même une hausse de 14,1% alors que les provinces du Brabant wallon (-1,7%), de Namur (+1,1%) et du Luxembourg (+2,3%) sont restées relativement stables. « Une importante majorité des acteurs touristiques wallons (81%, en hausse de 8%) se disent très satisfaits ou satisfaits de la fréquentation du public durant la période des fêtes de fin d’année », conclut le ministre en rappelant que le tourisme pèse 6% du PIB wallon et génère près de 60.000 emplois non-délocalisables.

Bruxelles relève la tête

Et Bruxelles dans tout ça ? Selon le président de VisitBrussels, Patrick Bontinck, le taux d’occupation des hôtels en 2017 dans la capitale devrait approcher les sept millions de touristes. « En matière de taux d’occupation des hôtels, nous devrions nous approcher très près des 7 millions de nuitées, soit un taux d’occupation des hôtels de 70%, en hausse de 8 points par rapport à 2016″, confie le président de VisitBrussels, Patrick Bontinck. « Autrement dit, nous revenons aux chiffres d’avant les attentats. Au vu des trois derniers mois, nous pouvons clairement espérer un retour à la croissance dès cette année », poursuit M. Bontinck, qui rappelle que l’objectif prioritaire est d’atteindre un taux de croissance entre 5% et 10% chaque année. Pour les hôtels bruxellois, la meilleure semaine fut – de très loin – celle de la manifestation catalane (début décembre). Les hôtels bruxellois ont alors battu leur record de fréquentation avec un pic à 99 % de taux d’occupation la nuit du 6 au 7 dé­cembre et une moyenne de 95 % de taux d’occupation sur l’ensemble de la semaine.

CIM Internet