Paris Match Belgique

Pour le patron de la Loterie nationale, la Belgique est le Far West du pari en ligne

Faute de régulations strictement renforcées, tout est permis... | © Flickr @ Gchampeau

Société

Le patron de la Loterie nationale ne mâche pas ses mots à l’égard de la commission des jeux de hasard dans un entretien accordé à l’hebdomadaire flamand Knack. Où il s’attaque notamment au pari en ligne. 

Jannie Haek juge en effet que l’organe ne mène pas sa tâche de régulateur à bien, qualifiant la Belgique « de Far West du pari en ligne ». M. Haek cite ainsi l’exemple d’un mineur qui s’est inscrit auprès de la commission sous le nom de « Kermit La Grenouille » sans que cela ne pose aucun problème. « M. La Grenouille a ensuite ouvert un compte auprès d’un site bien connu de paris en ligne avec une limite de 10 millions d’euros de mises », explique l’administrateur délégué de la Loterie nationale. Celui-ci se soucie particulièrement de la politique d’octroi de licences.

Lire aussi > La malédiction des super-gagnants de la loterie

« La commission des jeux de hasard brandit le manque de décisions exécutives: il n’y a pas de critère ni de règles, donc nous ne pouvons pas faire autrement qu’approuver toutes les demandes, disent-ils. C’est le monde à l’envers! », s’emporte M. Haek, qui estime que la Belgique est devenue « le Far West du pari en ligne ». Il ajoute que les pays voisins ont interdit le pari en ligne ou l’ont très fortement réglementé, alors que des dizaines de sites sont disponibles en Belgique. « Pour éviter que les joueurs ne parient sur des sites illégaux, est l’excuse employée », raille M. Haek. « Quelle aberration! Evidemment que les Belges ne vont pas visiter des sites interdits. Pourquoi le feraient-ils? Tout ce qui est prohibé ailleurs est légal ici ».

– Avec Belga

CIM Internet