Paris Match Belgique

De l’anorexie à mannequin grande taille, le bonheur retrouvé de Liza Golden-Bhojwani

À l’âge de 17 ans, âge de son premier contrat à New York, elle commence un régime drastique, pour ne pas dire inhumain. | © Instagram

Société

Mannequin depuis l’âge de 17 ans, Liza Golden-Bhojwani a décidé de refuser le diktat de la minceur et d’embrasser ses formes voluptueuses.

D’après un article Paris Match France d’Anthony Verdot-Belaval

Elle se nomme Liza Golden-Bhojwani et a vécu l’enfer. Celui du mannequinat et de la course à la maigreur. Pour décrocher des contrats publicitaires, la jeune femme s’affiche toujours plus maigre. Elle le doit, elle le subit.

Régime drastique

Alors dès l’âge de 17 ans, âge de son premier contrat à New York, elle commence un régime drastique, pour ne pas dire inhumain. Chaque jour, elle met sa vie en danger et s’affame avec pour seul objectif de défiler ou de voir son visage sur des publicités. Rapidement, elle ne mange plus que 500 calories par jour, au lieu des 2000 normalement consommées par une femme de son âge en bonne santé.


Lire aussi > Amazon choque avec un pull banalisant l’anorexie

Commence alors un terrible engrenage. Car plus elle maigrit et plus les agences l’appellent pour faire appel à elle. Liza enchaîne les shootings, les défilés, jusqu’au jour où elle fait un malaise… elle a atteint la taille 0 et n’a plus de force !

« Je me faisais vomir »

Certaines auraient pu continuer, d’autres auraient pu freiner un temps et revenir goûter au joie de la planète mode. Pas Liza Golden-Bhojwani. Car cette fille originaire du Texas a du caractère. Elle décide de tourner la page et de reprendre une alimentation normale. Saine. Et qu’importe si elle reprend du poids ! Aujourd’hui, c’est sur Instagram qu’elle raconte son histoire. Liza confie qu’elle a appris à s’aimer et à accepter ses nouvelles formes. Mais aussi elle explique ce passé plus compliqué, terrible vérité sur ce monde de la mode : «Je dosais la nourriture que je mangeais, je l’inscrivais dans un journal tous les jours. Et si je m’empiffrais à cause de la faim, je me faisais vomir…»

Mais Liza est devenue aussi un véritable porte-parole grâce aux réseaux sociaux. Elle milite pour aider les femmes à ne plus subir le diktat de la minceur et est devenue mannequin grande taille. Liza rayonne, Liza réussit, bref Liza a remporté sa bataille.

CIM Internet