Paris Match Belgique

Donald Trump dément avoir traité Haïti de "pays de merde"

trump

Donald Trump, le 10 janvier 2018 à la Maison Blanche. | © AFP PHOTO / Brendan Smialowski

Société

Nouveau "dérapage" de la part du président américain. Jeudi 11 janvier, Donald Trump aurait qualifié plusieurs pays africains et Haïti de "pays de merde". Une insulte que le président lui-même dément totalement sur Twitter.

Aux États-Unis, un nouveau jour s'est levé autour d'une polémique liée à Donald Trump. Selon Belga, le président s'est "emporté" jeudi lors d'une réunion avec des parlementaires à la Maison blanche, sur le sujet de l'immigration. D'après des témoins dont les propos sont relayés par le Washington Post, il a qualifié plusieurs nations africaines, ainsi qu'Haïti, de "shithole countries", ce que l'on pourrait vulgairement traduire par "pays de merde".

Lire aussi > L'hommage à Haïti d'un journaliste de CNN en réponse à Donald Trump

Le milliardaire républicain recevait dans le Bureau ovale plusieurs sénateurs, dont le républicain Lindsey Graham et le démocrate Richard Durbin, pour évoquer un projet bipartisan proposant de limiter le regroupement familial et de restreindre l'accès à la loterie pour la carte verte. En échange, l'accord permettrait d'éviter l'expulsion de milliers de jeunes, souvent arrivés enfants aux États-Unis. "Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de 'pays de merde' viennent ici ? », a demandé le président Trump lors des discussions, selon le quotidien qui cite plusieurs sources anonymes. Selon elles, l'homme d'affaires devenu président faisait référence à des pays d'Afrique ainsi qu'à Haïti, expliquant que les États-Unis devraient plutôt accueillir davantage de ressortissants de la Norvège, dont il a rencontré la Première ministre la veille.

Toujours de même source, les sénateurs présents ont été déconcertés par ces propos. La Maison Blanche n'a pas nié que le président américain a tenu ces propos. Good morning, America.

"Inventé par les démocrates"

Quelques heures après l'onde de choc provoqué par cette insulte, Donald Trump a pris son outil favori pour se défendre. Pour lui, c'est simple, ces mots ne sont jamais sortis de sa bouche. "Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion DACA était dur mais ce n'est pas le langage utilisé », écrit-il dans un premier tweet. "Je n’ai jamais dit quelque chose d’insultant sur les Haïtiens outre le fait que, et c’est une évidence, Haïti était un pays très pauvre et en difficulté. Je n’ai jamais dit 'virez-les'. Inventé par les démocrates. J’ai une relation merveilleuse avec les Haïtiens », a-t-il précisé dans le deuxième. Concernant les pays africains, le président américain n'a pas encore réagi ou démenti.

Avec Belga

CIM Internet