Paris Match Belgique

Au Chili, le pape à la rencontre de victimes d’abus sexuels commis par des prêtres

Le pape François, au chevet d'une Église discréditée par des scandales de pédophilie au Chili, a exprimé "sa honte" et sa "douleur" pour ces abus. | © AFP PHOTO / PABLO VERA LISPERGUER

Société

Au Chili, l’église catholique est en chute libre après les révélations sur les scandales de pédophilie impliquant plusieurs prêtres.

 

Le pape François a rencontré ce mardi 17 janvier au Chili « un petit groupe de victimes d’abus sexuels perpétrés par des prêtres », a annoncé le porte-parole du Saint-Siège Greg Burke. Imprévue dans le programme officiel du pape au Chili, cette rencontre était très attendue par l’opinion publique chilienne, sous le choc après une série de scandales impliquant environ 80 membres du clergé chilien ces dernières années.

Comité privé

« La rencontre s’est déroulée dans un cadre strictement privé », au sein de la nonciature apostolique (ambassade du Vatican) à Santiago du Chili, a-t-il précisé. « Personne d’autre n’était présent : seulement le pape et les victimes. Et cela pour qu’elles puissent raconter leurs souffrances au pape François, qui les a écoutées et a prié pour elles », a ajouté le porte-parole.

Lire aussi > Pédophilie dans l’Église : L’argentier du Vatican accusé de délits d’agressions sexuelles

Le pape François, au chevet d’une Église discréditée par des scandales de pédophilie au Chili, a exprimé « sa honte » et sa « douleur » pour ces abus, au cours d’une visite marquée par des manifestations et une cinquantaine d’arrestations. « Je ne peux m’empêcher de manifester la douleur et la honte que je ressens face au mal irréparable fait à des enfants par des ministres de l’Eglise », a-t-il notamment dit devant les autorités politiques et civiles réunies au palais présidentiel de La Moneda.

– Avec Belga

CIM Internet