Paris Match Belgique

Migrants et expatriés séparés dans le métro bruxellois

Vidéo Société

À Bruxelles comme dans d’autres villes de Belgique, la résistance s’organise face à la politique migratoire et au discours du gouvernement. Cette fois-ci, c’est dans le métro que ça se passe.

 

« La différence entre des expats et des migrants… La sémantique ? » C’est en tout cas la question qu’a posé in situ le collectif C.R.A.P. – pour Cultural Resistance Artivist Platform – ce jeudi 25 janvier dans plusieurs stations de métro bruxelloise. L’action a pris la forme de deux messages accolés aux pieds de rampes d’escalators : à droite, l’escalier mécanique des expatriés et à gauche, celui des migrants. Mais de manière fort logique, celui de droite va dans la bonne direction, tandis que celui de gauche va à contre-sens.

Lire aussi > Aux États-Unis, les gardes-frontières détruisent les réserves d’eau laissées pour les migrants

©Extrait de la vidéo d’action du C.R.A.P.

Dans la capitale belge qui peut compter sur une incroyable communauté d’immigrés de divers horizons, le message frappe plutôt fort, tandis que les transports en commun restent l’un des seuls lieux où tous se croisent en dépit de leur origine et de leur histoire.

Lire aussi > Échappée belge : 10 choses surprenantes sur la vie en Chine

Dans The Bulletin, une plateforme d’information pour les expatriés, on apprend que le C.R.A.P. a lancé la campagne suvage dans le but de condamner « le racisme institutionnel et la tendance montante à la ségrégation en Belgique ».

CIM Internet