Paris Match Belgique

Pourquoi les Belges sont tellement appréciés à la montagne

Sainte-Foy-Tarentaise

L'arrivée des touristes belges est attendue avec impatience en station | © DR

Société

Qui aime bien châtie bien, et les « blagues belges » ne cachent en réalité qu’une affection réelle des Français pour leurs voisins belges. Une appréciation qui atteint des sommets à la montagne, où les touristes du plat pays sont attendus avec impatience chaque hiver. 

Nichée à l’ombre des Arcs et de Val d’Isère, Sainte-Foy-Tarentaise est un des joyaux de la Savoie avec sa nature préservée où sont éparpillés de jolis chalets en bois et pierre du pays. Longtemps boudée des touristes, qui lui préféraient ses voisines plus élevées, elle a d’abord été plébiscitée par les Anglais, qui sont nombreux à s’y être établis à l’année; et qui partagent aujourd’hui le coin avec plaisir avec les touristes toujours plus nombreux à le découvrir. Il faut dire qu’avec ses restaurants gastronomiques, ses logements de standing et la promesse d’un domaine qui fait la part belle aux frissons des pistes non damées, Sainte-Foy-Tarentaise a tout pour plaire. D’ailleurs, les Belges ne s’y trompent pas, et représentent chaque hiver un cinquième des touristes à la visiter. Et leur arrivée est attendue avec impatience à la station.

Sainte-Foy-Tarentaise
DR

Positifs et souriants

Le refrain est bien connu des amateurs de sports d’hiver, qui voient souvent un franc sourire et l’une ou l’autre remarque sympathique en réponse de l’annonce de leur pays d’origine. « Ah, vous êtes Belges ? Moi j’adore les Belges ! ». Oui, mais pourquoi, au fait ? S’agit-il là d’un simple argument pour vendre plus de saucissons aux myrtilles, ou bien les habitants du plat pays bénéficient d’un véritable fan club sur les hauteurs ? Pour le savoir, rien de tel que de commencer l’enquête par Anne Marmottan, la pétillante directrice de station de Sainte-Foy.

Les Belges sont toujours très positifs et souriants, ils sont détendus, heureux d’être aux sports d’hiver, et ils profitent du soleil au maximum. Et puis ils ont des expression qui nous font sourire, des « bottines » au lieu des chaussures de ski, 8 qui se prononce « ouit ».

Sans compter que la plupart des Belges ne regardent pas à la dépense en vacances. « Les clients qui nous nous rendent visite ont en général un bon pouvoir d’achat et sont de très bons consommateurs au restaurant, surtout sur les terrasses ensoleillées ». De quoi les rendre sympathiques aux yeux des commerçants locaux.

Lire aussi > Quand le luxe atteint des sommets à la montagne

Le Monal 1888
DR

En contrebas de la station, le Monal propose de savoureuses grillades de viandes dans une ambiance cave à vins qui change de la traditionnelle déco des restaurants d’altitude. Et selon Hélène, employée de cette savoureuse adresse familiale, « les Belges dépensent généralement sans trop compter chez nous et aiment particulièrement discuter et manger autour d’une bonne bouteille de vin après avoir pris l’apéritif qui se compose généralement de quelques pintes de bières ». Parmi les traits de caractère qui séduisent, la grande fidélité des Belges à leurs établissements préférés, où ils retournent avec plaisir d’année en année. « Le client belge est un excellent client que nous aimons recevoir, choyer et fidéliser. Le contact est très facile et la plupart des clients belges deviennent au fil du temps plus que des clients, des gens que nous aimons revoir et avec qui nous gardons contact ». Et il n’en va pas de même avec tous les clients.

Le Français est assez regardant sur tout, très enclin à faire des remarques pour n’importe quoi et beaucoup plus tatillon que les Belges. Le clients hollandais est un peu plus fermé et moins expansif, il aura tendance à regarder plus à la dépense et à consommer moins.

Dans un des magasins de sport de la station, on y va d’un joyeux « j’adore les Belges », en soulignant qu’ils sont « plus sympa que les autres clientèles. Ce sont les plus simples, les plus rigolos, les plus polis ». Ce qui ne revient pas à dire qu’ils sont de bonnes poires pour autant. Comme le souligne Catherine Belissard, responsable des résidences MMV de Sainte-Foy Tarentaise, « Nos vacanciers Belges sont exigeants. Ils attendent de nous des services et prestations de qualité pour vivre la montagne pleinement. Et quand la qualité est au rendez-vous, ils n’hésitent pas à se l’offrir ! Ils sont notamment très amateurs des soins de notre spa ». Normal, puisqu’ils ont l’image d’une « clientèle très sympathique qui aime cultiver l’art de vivre en vacances à la montagne ». Et sur les pistes, justement, qu’en est-il ?

Sainte-Foy-Tarentaise
DR

Friands du sur mesure

Céline Fraissard dirige l’ESF, implantée dans la station depuis sa création et plébiscitée par les touristes. De quoi se faire une bonne idée du profil des amateurs de sports d’hiver venus du plat pays. « Notre clientèle belge à l’école de ski préfère les cours privés (plus chers) car ils souhaitent du « sur mesure ». Ils sont bien équipés, avec du bon matériel, récent, donc ils sont prêts à investir ». Des Belges, qu’elle qualifie de « dynamiques et joyeux », Céline Fraissard suppose également que le coté atypique de la station contribue à les séduire. « Sainte Foy, de par sa structure, son hébergement qualitatif, et son authenticité accueille une clientèle plutôt « tranquille ». Nos clients sont heureux de pouvoir profiter de belles journées de ski sur piste, en hors piste et notre domaine préservé attire des clients respectueux de la nature et de l’environnement ». Et Hélène, du Monal, de conclure que « l’image que nous avons du Belge est très très bonne : c’est un client sympathique, bon vivant et sans prises de tête. Le contact est très facile, avec beaucoup d’humour ».

 

CIM Internet