Paris Match Belgique

L’hymne national canadien est sur le point de devenir moins sexiste

Image d'illustration | © EPA/SRDJAN SUKI

Société

Le chant « O Canada » s’apprête à être changé, afin de supprimer les références masculines de ses paroles.

 

C’est un nouveau « pas positif vers l’égalité des genres », d’après Justin Trudeau : le Sénat canadien vient tout juste de faire passer une loi qui modifie légèrement l’hymne national du pays. Car il suffisait d’une phrase, pour changer la donne – et déchainer, dans certains cas, quelques passions patriotes. Le passage concerné reprend : « L’amour d’un pays emplit le coeur de ses fils qui l’ont bâti ». Le nouveau chant de « O Canada » remplacera le terme « fils », référence masculine, par « nous » – plus égalitaire.

Mais ce léger changement – qui importe beaucoup aux féministes et autres défenseurs d’une société moins genrée – est le fruit d’un long combat. Alors que l’hymne, écrit par Robert Stanley Weir en 1908, est officiellement celui du Canada depuis 1980, douze propositions de loi avaient déjà été introduites depuis pour faire changer ses paroles, raconte Euronews. C’est que le terme « fils » était depuis toujours jugé discriminatoire par nombre de militants et de politiques.

Lire aussi > Aux Pays-Bas, les femmes dénoncent le sexisme des toilettes publiques

Suite à ce changement, salué par le Premier ministre Justin Trudeau, certains internautes se sont néanmoins offusqués de la disparition de cette référence historique. « Arrêtez d’inventer une oppression qui n’existe pas ! »,a notamment commenté un twitto.

CIM Internet