Paris Match Belgique

Procès Abdeslam : Deuxième audience en l’absence de Salah

Dessin représentant Salah Abdeslam avant/après, le 7 février 2018. | © BELGA PHOTO IGOR PREYS

Société

Pour ce deuxième – et probablement dernier – jour de procès, Salah Abdeslam ne sera pas présent face au tribunal.

 

On apprenait la nouvelle ce mardi. « Monsieur Salah Abdeslam a informé le tribunal qu’il ne souhaitait pas comparaître à l’audience de ce jeudi 8 février », annonçaut le président du tribunal de première de Bruxelles Luc Hennart. Présent lors de la première journée d’audience, le seul membre encore en vie des commandos jihadistes du 13 novembre 2015 a fait savoir au tribunal qu’il ne souhaitait plus comparaître.

C’est donc sans le principal intéressé que reprend ce jeudi 8 février le procès Abdeslam devant la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles.

Les regards tournés vers sa défense

Certains avocats de la partie civile prendront encore la parole avant de la laisser aux avocats de la défense. Le principal prévenu, Salah Abdeslam, lui, ne sera pas présent. Il est prévenu, tout comme Sofien Ayari, pour tentative de meurtre dans un contexte terroriste et pour possession illégale d’armes à feu. Les deux hommes risquent une peine maximale de 20 ans de prison et c’est ce qu’a requis à leur encontre le parquet fédéral, lundi. Le procès de Salah Abdeslam et de Sofien Ayari se poursuit ce jeudi toute la journée, après avoir été entamé ce lundi.

Lire aussi > Procès en direct : une peine de 20 ans de prison à l’encontre de Salah Abdeslam et Sofien Ayari

Les regards sont désormais rivés sur son avocat Me Sven Mary et sa capacité à défendre Salah Abdeslam, malgré son absence. Son coprévenu Sofiane Ayari, complice de sa fuite après la fusillade du 15 mars 2016 dans la commune bruxelloise de Forest, se retrouve seul face au tribunal pour ce deuxième — et vraisemblablement dernier — jour de procès.

Son avocat n’a pas essayé de le convaincre

 

Me Sven Mary est apparu jeudi peu après 8 heures au palais de justice de Bruxelles. Il a brièvement répondu aux journalistes qui se sont précipités sur lui, laissant entendre qu’il n’avait pas tenté de convaincre Salah Abdeslam de se présenter devant le tribunal.

Lire aussi > Selon une lettre qui lui est attribuée, Salah Abdeslam voulait bien mourir en martyr

Interrogé sur l’absence de son client Salah Abdeslam à l’audience de ce jeudi, Me Mary a indiqué, en néerlandais, que la réponse à cette question se trouvait dans celle donnée par Salah Abdeslam lundi matin devant le tribunal. Celui-ci avait indiqué qu’il ferait usage de son droit au silence et qu’il ne plaçait sa confiance qu’en Allah.

« Non », a ensuite laconiquement répondu l’avocat à un journaliste lui demandant s’il avait tenté de convaincre son client de se présenter devant le tribunal. Quelques instants après Me Mary, les avocats des parties civiles sont également entrés dans la salle d’audience

 

– Avec Belga

CIM Internet