Paris Match Belgique

La Saint-Valentin aux quatre coins du monde

saint-valentin

Pas de fleurs pour la Saint-Valentin, mais plutôt des bières et des cuillères. | © Pexels

Société

S’il est courant en Belgique d’offrir des fleurs pour la Saint-Valentin, le monde entier ne célèbre par cette fête (commerciale) de l’amour de la même façon. Dans d’autres pays, les traditions sont bien différentes, originales voire étranges.

Qu’on aime ou non la Saint-Valentin, qu’on la célèbre ou non, chez nous, elle est généralement synonyme de fleurs et de chocolats. Fête de l’amour ou fête des commerçants, la Saint-Valentin est surtout l’occasion de se retrouver avec la personne que l’on aime autour d’un bon repas, avec ou sans cadeaux. Mais cette tradition n’est pas universelle. Les Valentins et Valentines du monde entier ne célèbrent pas le 14 février de la même manière. La preuve avec ces neuf rituels.

La générosité féminine

Les cadeaux font toujours partie de la tradition au Japon, mais ceux-ci sont exclusivement offerts par les femmes. Elles offrent généralement des boites de chocolat à leur compagnon et même aux autres hommes de leur entourage. Collègues de travail, pères, supérieurs hiérarchiques… Cette tradition est en effet devenue davantage une obligation sociale. Les hommes ne s’en tirent pas non plus aussi facilement. Le 14 mars, lors du « jour blanc », ce sera à leur tour d’offrir des cadeaux aux femmes : sucreries, fleurs…

Lire aussi > [Infographie] Pour ou contre la Saint-Valentin ?

L’amour au coin de la rue

En Écosse, votre Valentin ou Valentine est la première personne du sexe opposé que vous croisez dans la rue. Pas de panique, cette tradition est purement symbolique, pas besoin d’inviter l’inconnu(e) au restaurant ou lui offrir un cadeau.

Gloire au célibat !

En Corée du Sud, la tradition est similaire au Japon. Cependant, les célibataires ont également leur journée. Le 14 avril, appelé aussi le « jour noir », soit un mois après le « jour blanc », les célibataires se regroupent entre amis autour d’un plat typiquement coréen, le jajangmyeon (des nouilles recouvertes d’une sauce épaisse noire), et autour d’un (ou plusieurs) verre de soju.

Lire aussi > Drunk in Love : Pour la Saint-Valentin, Beyoncé dévoile une ligne de vêtements

Des litres de bière

Plus sportif et surtout moins romantique. Chaque année, les Finlandais participent au championnat du « porté de femme », une course d’obstacle durant laquelle l’homme porte sa compagne. La récompense ? Le vainqueur de la compétition aura ensuite la chance de gagner le poids de sa femme en bières.

porter de femmes
EPA/CARMEN JASPERSEN

En cuillère

Aux Pays de Galle, la fête de l’amour ne se célèbre pas pas le 14 février mais le 25 janvier. Les couples s’offrent alors des cuillères en bois sur lesquelles sont gravés des cœurs, des clefs ou des cadenas.

Des lettres anonymes

En Finlande, c’est Pâques qui est synonyme d’amour. La tradition, appelée le « Gaekkebrev », veut que les hommes écrivent un petit message d’amour à leur dulcinée. Plutôt que de le signer de leur prénom, ils laissent un peu de mystère en inscrivant le nombre de points correspondant au nombre de lettres dans leur nom. Si la jeune femme devine l’auteur, elle reçoit alors un œuf de Pâques en cadeau.

Lire aussi > Saint-Valentin : du pain, du vin, des câlins

Le sens des roses

La Saint-Valentin est elle aussi fêter en Chine, mais c’est le Qi Qiao Jie, la véritable fête de l’amour chinoise. Célébrée le septième jour du septième mois du calendrier lunaire, elle est l’occasion pour les amoureux de s’offrir des fleurs. À Taïwan, le nombre de roses a d’ailleurs une signification : une pour un seul amour, onze pour sa préférée, 99 pour toujours et 108 pour une demande en mariage.

roses
Pexels

L’amour pour tous

Aux États-Unis et comme dans de nombreux autres pays, la Saint-Valentin ne s’adresse pas seulement aux couples. Le 14 février, c’est l’amour en général qui est célébré, comme l’affection, l’amitié et la communauté. C’est pourquoi les enfants participent également à cette fête en offrant des cadeaux à leurs camarades, à leurs professeurs et à leurs parents.

Nom épinglé

En Afrique du Sud, une ancienne tradition veut que, ce jour-là, les femmes épinglent le nom de leur compagnon sur leur manche.

CIM Internet