Paris Match Belgique

Un « chien de lecture » pour aider les enfants à apprendre à lire

chien

"Il était une fois..." | © Pexels

Société

De nombreuses associations à travers le monde ont trouvé un moyen infaillible pour intéresser les enfants à la lecture : ils embauchent un chien comme interlocuteur.

Après le « chien de thérapie » pour accompagner les personnes aux funérailles, voici le « chien de lecture ». Sting est considéré comme tel. Ce lévrier âgé de 10 ans se rend deux fois par mois dans une bibliothèque du Minnesota, aux États-Unis, pour écouter les histoires racontées par les enfants. Ce 8 février, malheureusement personne ne s’est inscrit pour lui faire la lecture à haute voix, indique son propriétaire sur Facebook avec une série de photos de l’animal à l’air triste. Cette publication, repérée par La Parisienne, a créé un véritable buzz : elle a été partagée par plus de 100 000 personnes. Mais elle a surtout mis en lumière une excellente initiative pour aider les enfants à apprendre à lire (et à aimer la lecture).

Unfortunately nobody signed up to read to Sting at the White Bear Lake library tonight. If you know of a 4 to 8yr old…

Publié par John Muellner sur mercredi 7 février 2018

La bibliothèque du Minnesota est loin d’être la seule à proposer un « chien de lecture ». Plusieurs programmes du même type voient le jour aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou encore en Estonie. À travers son programme « Readers of the Pack », l’organisation américaine 4Paws propose de se rendre par exemple dans les écoles avec un chien « calme et qui ne juge pas », rapportait Slate en 2015.

Lire aussi > Adoptify : Il est désormais possible d’adopter un chien qui partage vos goûts musicaux

Moins de stress

Contrairement à des adultes ou d’autres enfants, les chiens ne seront en effet jamais critiques envers l’apprenti lecteur. Ce dernier peut donc relâcher la pression face à ce chien de thérapie qui le regarde paisiblement tout au long de la séance de lecture à haute voix.

« Même en n’y allant qu’une fois par semaine, nous avons vu d’énormes changements dans l’attitude et les capacités des élèves », affirme Joanne Yates, présidente du programme.

Efficacité prouvée

Des études menées par le groupe 4Paws le prouvent : cette méthode, bien que farfelue, permet aux enfants d’améliorer leurs capacités de lectures. « Les élèves qui ont participé au programme ont amélioré leur aisance en lecture de 12% », affirme l’une d’entre elles, pour peu qu’ils lisent dix à quinze minutes avec un chien pédagogue une fois par semaine. « Lors de l’étude des jeunes qui ont école à la maison, nous avons trouvé une amélioration de 30% ».

Lire aussi > Le challenge de l’œuf ou comment prouver que les chiens ne sont pas si bêtes

Une autre étude effectuée par une université de Boston démontre l’efficacité de l’initiative. « L’une des clés pour encourager un enfant à lire est de le motiver », explique Lisa Freeman, chercheuse spécialisée dans les interactions humains-animaux et auteure de l’étude, rapporte La Parisienne. « Nous avons démontré que faire la lecture à des chiens dans un contexte académique procure de la motivation pour les plus jeunes lecteurs » ajoute la co-auteure, Deborah Linder. Et si le chien s’endort pendant la lecture ? L’enfant ne va pas se vexer puisque le toutou rêve de son histoire…

CIM Internet