Paris Match Belgique

Au cinéma, Kendrick Lamar se la joue Black Panther avec les enfants défavorisés

Kendrick Lamar a offert près de 1 000 places réparties sur cinq séances à des jeunes défavorisés. | © AFP PHOTO / Yasuyoshi CHIBA

Société

Ce week-end, des centaines d’enfants habitant dans des logements sociaux ont pu assister gratuitement à une projection Black Panther.

 

Alors qu’il faisait déjà parler de lui pour sa brillante signature sur la bande originale de Black Panther, Kendrick Lamar se serait-il improvisé « roi de T’Challa » le temps d’une soirée ? C’est en tous cas ce que beaucoup d’enfants ont dû se demander, en recevant de la part du rappeur une invitation VIP pour aller voir le dernier Marvel au cinéma.

Lire aussi > Black Panther : Le nouveau King du box-office américain bat tous les records

Alors que le dernier long-métrage de Ryan Coogler pulvérise le box-office nord-américain et ne cesse de conquérir le cœur de ses spectateurs, Kendrick Lamar et d’autres personnalités ont décidé de faire une bonne action. Parce que le nouveau blockbuster « black power » est en train de devenir un véritable phénomène culturel, s’adressant notamment à une communauté noire encore trop faiblement représentée sur grand écran, il n’y aucune raison que certains soient privés du spectacle. Et parce que Hollywood présente encore bien peu d’images positives provenant de minorités, plusieurs ont souligné l’importance que les jeunes afro-américains puissent voir Black Panther sur la toile.

AFP PHOTO / Yasuyoshi CHIBA

« Pour que tous les enfants noirs se voient comme des superhéros »

C’était la grande surprise pour ces gamins de Détroit, d’Atlanta et de Los Angeles. Ce week-end, des centaines d’enfants habitant dans des logements sociaux ont pu assister gratuitement à une projection du 18e opus de Marvel. Un cadeau inespéré rendu possible grâce à la privatisation de trois cinémas par Kendrick Lamar. Au total, le rappeur de Compton a offert près de 1 000 places réparties sur cinq séances à ces jeunes des quartiers de Nickerson Gardens, Jordan Downs ou encore Imperial Courts. Et il n’est pas le seul à avoir fait des heureux.

Lire aussi > Michael B. Jordan : « Dans Black Panther, on n’est pas des esclaves »

Dès la sortie du film aux États-Unis, l’ancien animateur du réseau sportif ESPN Jemele Hill avait ainsi encouragé les personnalités de Détroit à inviter les jeunes au cinéma pour leur faire découvrir la fameuse Panthère Noire. De son côté, l’actrice Octavia Spencer a annoncé qu’elle organiserait une projection au Mississippi « afin de s’assurer que tous [les] enfants noirs puissent se voir comme des superhéros ».

CIM Internet