Paris Match Belgique

« Maison de l’horreur » : Après l’enfermement et la torture, la nouvelle vie des enfants Turpin

La famille Turpin sur une photo non datée. | © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI.

Société

Alors que le couple Turpin a vu ses charges encore s’alourdir vendredi devant la justice, les 13 enfants retenus captifs dans la « maison de l’horreur » tentent peu à peu de se reconstruire.

 

Ils sont apparus vendredi devant la justice, souriants et le regard amoureux. À les voir, l’on oublierait presque l’abominable horreur qu’ils ont fait vivre à leurs 13 enfants durant des années en Californie. David et Louise Turpin ont vu leurs charges s’alourdir alors qu’ils étaient jusqu’à présent visés par de nombreux chefs d’accusation dont douze pour torture, douze pour séquestration, sept pour maltraitance sur adulte et six pour maltraitance ou négligence d’enfant. Ils sont depuis vendredi poursuivis pour trois chefs nouveaux d’abus sur mineur. Le couple qui plaide non coupable encourt la prison à vie.

Lire aussi > Dans la maison de l’horreur, le calvaire des enfants-objets

En attendant leur procès, les enfants Turpin, eux, tentent petit à petit de se reconstruire. Une source a expliqué à CBS que les six plus jeunes avaient été placés dans deux familles d’accueil différentes. Les sept enfants adultes sont de leur côté dans un centre médical où ils découvrent une toute nouvelle vie. Jack Osborn, l’avocat qui représente les sept enfants les plus âgés a expliqué à la chaîne américaine que pour la première fois de leur existence, ils prenaient eux-mêmes des décisions. « Rien que ça, c’est une nouvelle expérience pour eux, de comprendre qu’ils ont des droits et une voix qui porte », a-t-il indiqué. « C’est un grand pas pour eux, de décider de ce qu’ils vont lire, ou porter comme vêtement, toutes ces choses que l’on fait tous les jours et qui sont nouvelles pour eux et leur donnent du pouvoir », a encore confié l’avocat. Il a ajouté que sur le court terme, ils voulaient tous simplement aller à la plage, à la montagne au cinéma mais dans le futur, ils espèrent suivre des cours à l’Université et faire carrière.

Arrêtés début janvier

Les parents Turpin ont été arrêtés début janvier après que l’une des enfants a pris la fuite par la fenêtre et téléphoné aux secours. Selon l’enquête, ils n’autorisaient les victimes qu’à prendre une seule douche par an et les frappait régulièrement. Les enfants étaient parfois enchaînés à leurs lits.

CIM Internet