Paris Match Belgique

La première poupée transgenre inspirée d’une adolescente américaine

Plus qu'un simple jouet, "Jazz" est un symbole puissant | © Tonner Doll Company via AP

Société

C’est au Toy Fair, la foire du jouet de New York organisée ce week-end du 18 février, que la société américaine Tonner Doll a dévoilé sa première poupée transgenre, qui est à l’effigie de Jazz Jennings, Youtubeuse et militante LGBT de 16 ans.

 

Baptisée Jazz, la nouvelle poupée du fabricant américain Tonner Doll a les traits d’une simple jeune fille brune. Et pourtant, il s’agit d’une poupée transgenre. Une petite révolution dans le monde du jouet qui a ravi Jazz Jennings. L’adolescente transgenre qui est devenue célébre grâce à sa chaîne YouTube a servi de modèle à la poupée : « J’ai toujours aimé jouer avec des poupées. C’était une excellente façon de montrer à mes parents que j’étais une fille, parce que je pouvais juste m’exprimer comme je suis. Donc cela me ressemble vraiment, parce que c’était quelque chose d’important dans mon propre voyage intérieur » a-t-elle déclaré dans une interview au New York Times. Sur sa page Facebook, elle a aussi remercié le fabricant de jouet « d’être si progressiste » et a indiqué qu’une partie des recettes des ventes serait reversée afin d’aider des jeunes trans.

©Tonner Doll Company – Jazz, la poupée transgenre.

> Lire aussi Trump ne défendra ni le climat ni les LGBTQ, d’après le site de la Maison Blanche

Une dysphorie de genre (trouble de l’identité sexuelle) a été diagnostiquée à Jazz Jennings lorsqu’elle avait 4 ans. Deux ans après, la jeune fille née avec un sexe masculin, enchaînait les plateaux télévisés où elle parlait de son quotidien en tant qu’enfant transgenre et du soutien sans faille de ses parents. Elle a ensuite lancé sa chaîne YouTube I Am Jazz, dont les vidéos comptabilisent des centaines de milliers de vues. En 2014, l’adolescente américaine a publié un livre pour enfants co-écrit avec Jessica Herthel : Being Jazz. Le magazine Time l’a classée en 2015 dans son top 30 annuel des adolescents les plus influents. L’année d’après, elle publiait son premier livre autobiographique : Being Jazz: My Life as a (Transgender) Teen. Jazz Jennings est également star d’une émission télé-réalité « I am Jazz », diffusée sur la chaîne TLC.

Dans un communiqué de la compagnie, le PDG et fondateur Robert Tonner, qui a lui-même sculpté la poupée, a déclaré: « L’histoire de Jazz a toujours suscité ma curiosité. Elle m’a aidé à comprendre ce que signifait être transgenre. Elle était une fille de six ans. J’ai trouvé que c’était assez puissant (…) Jazz Jennings représente tout ce que je respecte du point de vue de la nature humaine : elle est incroyablement courageuse, chaleureuse et créative ». En parlant des poupées Barbie, souvent critiquées pour l’image parfaite de la femme qu’elles renvoient, il explique au magazine Forbes : « On blâme les poupées pour tout. Si les poupées sont si influentes, nous devrions donc avoir toutes sortes de poupées différentes et positivement influentes (…) Surtout qu’avec le climat politique actuel, j’ai pensé que c’était le moment parfait pour une idée comme celle-là ». La poupée Jazz n’a pas de parties génitales : « Car ce qui compte c’est qui elle représente. Elle représente une personne avec un ‘problème’, que l’on n’aurait pas pu représenter il y a vingt ans. C’est en train de susciter de nouvelles discussions aujourd’hui, et ce que j’aime à ce sujet ».
Dans un post publié sur Facebook, Tonner Doll a indiqué commercialiser environ 99 000 poupées d’ici juillet/août 2016 au prix de 90 dollars (environ 85 euros). Jazz mesurera 45 cm et sera vendue en ligne via des sites de jouets spécialisés.

CIM Internet