Paris Match Belgique

Pourquoi la famille de Frida Kahlo ne veut pas de sa poupée Barbie

Pour la petite-nièce de Frida Kahlo, la poupée ne représente pas suffisamment "les traits de Frida". | © Barbie Mattel

Société

La famille de Frida Kahlo a insisté sur le fait que Mattel n'était pas autorisé à commercialiser une poupée à son effigie.

 

Scandale dans la famille Kahlo. Tandis qu'à la veille de la journée mondiale des femmes le groupe Mattel révélait sa nouvelle collection "Inspiring Women", plusieurs personnalités connues pour leur carrière d'exception se sont vues prendre l'allure de la célèbre poupée Barbie.

Mono-sourcil raté ?

Si l'initiative partait plutôt d'une bonne intention, souhaitant rendre « hommage à des femmes d’exception dans le monde entier », elle n'a toutefois pas plu aux descendants de la peintre mexicaine Frida Kahlo. Dans un communiqué, la famille a en effet contesté à la société Mattel le droit de commercialiser cette poupée qui, en plus, ne ressemblerait pas assez à "l'originale".

La poupée devrait représenter tout ce qu’incarnait ma tante : sa force.

« Mara Romeo, petite-nièce de Frida Kahlo, est la seule détentrice des droits sur l’image de l’illustre peintre mexicaine Frida Kahlo », indique le communiqué. « La société Mattel n’a pas l’autorisation d’utiliser l’image de Frida Kahlo » poursuit la déclaration, menaçant « de prendre toutes les mesures » contre le groupe californien. Mais c'est aussi la représentation jugée mal faite de la peintre. « J’aurais voulu que la poupée ait davantage les traits de Frida, pas cette poupée aux yeux clairs. La poupée devrait représenter tout ce qu’incarnait ma tante : sa force » explique-t-elle à l’AFP.

Lire aussi > Enceinte et le ventre amovible, la nouvelle Barbie qui dérange

barbie
© barbie.mattel.com

Question de principe

Pour sa défense, Mattel a expliqué avoir travaillé en "étroite collaboration" avec Frida Kahlo Corporation, une société basée à Miami "qui détient tous les droits liés au nom et à l’identité de Frida Kahlo, pour la création de cette poupée". Fondée en 2005 par sa propre famille et en association avec la société Casablanca Distributors, Frida Kahlo Corporation aurait oublié d'informer la famille Kahlo du projet "Barbie Frida", a indiqué à l'AFP l'avocat de Mara Romeo. Une question de principe, puisque l'image de l'artiste a fait - depuis son décès en 1954 - l'objet de milliers de produits dérivés.

Mots-clés:
Barbie mattel Frida Kahlo
CIM Internet