Paris Match Belgique

Comment les aliens sont devenus des petits hommes verts dans notre imagination

aliens

"C'est la faute de la science-fiction". | © Fox

Société

Quand nous pensons extraterrestres, nous imaginons immédiatement des petites créatures élancées aux grands yeux noirs et vertes, de préférence. Mais pourquoi ?

Personne ne sait à quoi ressemble un extraterrestre, et pourtant la majorité des terriens vont l’imaginer de la même façon : grande tête, yeux globuleux, fins et longs bras avec des mains ressemblant étrangemement aux nôtres. C’est « la faute de la science-fiction », explique Slate. De E.T. à Mars Attack, en passant par Rencontre du troisième type, la culture, et plus particulièrement le cinéma, a façonné notre imagination et notre manière à « appréhender les formes de vies extraterrestres ». Que ce soit dans les livres, les films ou les séries, la science-fiction explore généralement la relation entre les humains et les extraterrestres, représentant les deuxièmes avec des caractéristiques des premiers. « Beaucoup de dessins sont liés à l’anatomie humaine, et je pense que c’est le thème commun à tous. Nous avons mis beaucoup d’humains dans les extraterrestres », déclare à Vox Charley Henley, superviseur effets spéciaux sur la saga Alien de Ridley Scott. Une volonté de les faire à notre image pour favoriser l’identification. 

Lire aussi > Top secret : Quand le Pentagone finançait (en cachette) des recherches sur la présence d’ovnis

Du côté des scientifiques, ce n’est pas le même discours. Contacté par Vox, Andrew Siemion, directeur de l’institut SETI pour la recherche d’une intelligence extraterrestre, explique que « notre apparence est le résultat de milliards d’années d’évolution sur Terre. Il n’y pas de raison de penser que le développement d’une autre forme de vie serait le même que le nôtre. Il faudrait faire partie de la même planète ».

Imaginaire collectif

Si la première mention d’extraterrestres dans une oeuvre de fiction remonte au Xe siècle au Japon, explique Slate, il a fallu attendre 1946 pour lire l’histoire du premier « petit homme vert », dans Mayaya’s Little Green Men écrit par Harold Lawlor, souligne Live Science. Depuis son apparition au cinéma hollywoodien dans les années 50, la science-fiction n’a cessé d’évoluer. Ces dernières années, la représentation des aliens a évolué grâce aux innombrables possibilités qu’offre la technologie. Cependant, les réalisateurs osent difficilement se détacher complètement de l’image des extraterrestres dans la culture populaire. « Plus on s’éloigne de l’imaginaire collectif plus il est difficile d’arriver à faire croire que c’est réaliste », explique Charley Henley.

Et les aliens, comment nous imaginent-ils ?

CIM Internet