Paris Match Belgique

Pyongyang accueillera pour la première fois depuis 2005 des artistes sud-coréens

Parmi les artistes envoyés, on retrouve le célèbre groupe féminin de K-pop, Red Velvet. | © Russian Roulette / Red Velvet / SMTOWN

Société

Des chanteurs de K-pop se produiront pour la première fois depuis treize ans sur une scène de Corée du Nord lors d’une visite qui durera quatre jours.

Plus de 150 artistes, dont certaines stars de K-pop, se rendront dans la capitale nord-coréenne à partir du 31 mars prochain. Une visite qui symbolise une possible réconciliation entre les deux pays, après que la Corée du Nord ait envoyé ses sportives au sud de la péninsule lors des Jeux Olympiques d’hivers 2018.

Lire aussi > JO 2018 : Kim Jong-Un applaudit la Corée du Sud et le climat de réconciliation

D’après The Guardian, le ministère de l’Unification de Corée du Sud a indiqué que les deux pays sont arrivés à un accord après plusieurs pourparlers. Ces discussions se sont déroulées dans la zone frontalière de Panmunjom. L’accord prévoit une série de concerts qui se termineront le 3 avril.

Parmi les artistes envoyés, on retrouve le célèbre groupe féminin de K-pop, Red Velvet, ainsi que d’autres chanteurs vétérans tels que Lee Sun-hee et Cho Yong-pil.

2005, dernier concert là-bas

Le 23 août 2005, le chanteur Cho Yong-Pil s’était déjà produit sur une scène de Pyongyang : « L’audience va peut-être ressentir comme si une bombe explosait », avait-il déclaré à l’annonce de son concert, qui s’est bien déroulé.

Et pourtant, il avait très mal commencé : malgré le rythme et les jeux de lumières, le visage des spectateurs était resté de marbre. Ils n’applaudissaient que lorsqu’on le leur demandait. C’est finalement la chanson Come Back to Busan qui a déridé les mines, et que l’audience s’est finalement détendue.

Après quelques autres mélodies, les spectateurs se sont finalement mis à chanter en cœur avec l’artiste : « Maintenant vous rigolez ? Je n’ai jamais autant tremblé de ma vie. J’ai conseillé à mon groupe de se relaxer, mais personnellement, je tremble », avait-il dit sur scène pour plaisanter.

Première tâche : émerveiller l’audience

Pour ce concert-ci, des employés sud-coréens seront envoyés sur place du 22 au 24 mars afin d’inspecter les lieux où se dérouleront les performances : l’East Pyongyang Grand Theatre et le Ryugyong Chung Ju-yung Gymnasium.

Lire aussi > JO de Pyeongchang : Les deux Corées sous le même drapeau à la cérémonie d’ouverture (photos)

Le chanteur et producteur Yoon Sang, à la tête de la déléguation d’artistes lors des pourparlers, a indiqué que « sur scène, il sera difficile de décrire nos sentiments personnels quant à la dénucléarisation ». « Notre première tâche est d’émerveiller l’audience, tout comme on le fait en Corée du Sud et de s’assurer que rien ne soit inconfortable », a-t-il continué. Quant aux choix des chansons, d’autres négociations auront lieu mais à distance cette fois-ci.

CIM Internet