Paris Match Belgique

Le vibrant appel de la petite-fille de Martin Luther King contre les armes à feu

martin luther king

Yolanda Renee King et l'étudiante Jaclyn Corin à Washington. | © AFP PHOTO / JIM WATSON

Société

La petite-fille de Martin Luther King, âgée de 9 ans, a lancé un appel vibrant contre les armes à feu samedi à Washington, sa spontanéité suscitant l’admiration de la foule réunie.

S’inspirant du célèbre discours de son grand-père, militant pour les droits civiques, Yolanda Renee King a lancé : « je fais un rêve dans lequel trop c’est trop. Et il ne devrait pas y avoir d’armes dans ce monde ». « Faites passer le message, entendez-vous? A travers tout le pays. Nous allons être une grande génération », a poursuivi la fillette d’une voix assurée, suscitant des applaudissements.

Lire aussi > « Plus jamais ça » : Le cri des élèves américains contre les armes

Les Etats-Unis se préparent à commémorer dans deux semaines le cinquantenaire de l’assassinat de Martin Luther King, Nobel de la paix au nom symbolisant la lutte non violente contre la ségrégation raciale.

Marche contre les armes

Samedi à Washington, une marée humaine a investi les avenues entre la Maison Blanche et le Capitole. Un demi-million d’adolescents et d’adultes étaient attendus. Plus de 800 marches étaient prévues dans d’autres villes des Etats-Unis et dans le monde avec, partout, la jeunesse en fer de lance.

Lire aussi > Clooney “fier de son pays” grâce aux jeunes anti-armes à feu

L’événement national, baptisé « March for Our Lives » –« Marchons pour nos vies »–, est une réaction spontanée au massacre le 14 février de 17 personnes dans un lycée de Floride. Cet énième drame a, pour beaucoup d’Américains, fait déborder le vase. Leur frustration est alimentée par l’inaction des législateurs et des pouvoirs publics, réticents à agir contre la National Rifle Association (NRA), le puissant lobby des armes.

Avec Belga

CIM Internet