Paris Match Belgique

Pourquoi il vaut mieux vivre le moment présent plutôt que le photographier

vivre le moment

Le smartphone est tout simplement une distraction. | © Pexels

Société

Prendre constamment des photos avec notre smartphone changerait notre façon de se souvenir, selon une étude américaine.

En plein concert, dans une salle comble, il existe deux écoles. Ceux qui photographient et filment du début à la fin pour tout documenter sur les réseaux sociaux, et ceux qui gigotent entre les téléphones à la recherche d'une vue sans parasites. Les premiers le font pour garder des souvenirs, les seconds pour profiter pleinement du moment. Aujourd'hui, le premier argument pourrait bien être démonté par la science puisque des chercheurs américains ont prouvé que la documentation abusive de nos vies n'est pas sans conséquences sur notre mémoire.

« Pour se forger un souvenir durable, il faut prêter attention », explique tout d'abord le journaliste scientifique Brian Resnick à Vox. "Sans attention, nos cerveaux ne stockent pas les sensations que nous éprouvons dans le monde qui nous entoure », continue-t-il. Des chercheurs se sont penchés sur la question lors d'une étude qui sera publiée en mai prochain dans la revue scientifique Journal of Experiment Social Psychology. Afin de tester les conséquences du manque d’attention sur la mémoire, ils ont demandé à plusieurs centaines de personnes de se rendre à la Stanford Memorial Church, une magnifique église située en plein coeur de l'Université de Stanford, en Californie. S'ils devaient tous observer attentivement le bâtiment et son intérieur, certains d'entre eux devaient en plus prendre des photos.

Lire aussi > L'addiction aux selfies, reconnue comme maladie mentale

Une semaine après cette visite, les participants étaient invités à répondre à un questionnaire à propos de détails observés dans cette église. Résultat : les observateurs ont obtenu un score de 7 sur 10, alors que ceux chargés de prendre des photos ont obtenu un score inférieur, plus proche de 6. "Une petite, mais significative différence », conclut Vox.

photographie
Pexels

Distractions

La cause ? Les smartphones sont en réalité des distractions qui empêchent de prêter complètement attention au monde qui nous entoure, selon Emma Templeton, chercheuse en psychologie à l’université de Dartmouth et co-autrice de l’étude. Avec l'omniprésence de ces appareils, "nous venons d'insérer potentiellement dans notre vie quotidienne une gigantesque source de distraction », explique-t-elle. 

Lire aussi > Ce que votre smartphone fait à votre cerveau

Mais pour les chercheurs, la photographie n'est pas le seul élément perturbateur. L'utilisation des médias, tels qu'un sms ou un tweet, lors d'un événement peut aussi provoquer des défaillances dans la mémoire. 

Souvenirs mono-sensoriels

Les smartphones ne nous rendent pas stupides pour autant. Ils changent simplement la manière dont nos esprits fonctionnent, recentrant notre attention. Photographier améliore la mémoire visuelle, mais laisse les autres sens de côté. Pour arriver à cette conclusion, Alixandra Barasch, experte en sciences cognitive, a effectué une étude similaire à celle de l'église de Stanford. Elle avait également demandé à deux groupes de faire une visite guidée d'un musée : l'un devait prendre des photos, l'autre écouter. Finalement, ceux qui ont capturé certaines oeuvres étaient davantage en mesure de se souvenir de l'aspect visuel, mais moins susceptibles de se souvenir des informations qu'ils avaient entendues. "Si nous sommes tellement concentrés sur les photos et les visuels, nous sommes plus susceptibles d'ignorer les autres stimuli qui nous entourent. Et ce qui est ignoré ne se retient pas », conclut Vox.

Lire aussi > Comment ce (mini-)changement peut vous rendre moins accro à votre smartphone

Le partage de ces clichés sur les réseaux sociaux fait le même effet et un simple test, proposé par Slate le prouve : "essayez de vous rappeler de la dernière photo que vous avez postée sur Instagram ou Facebook. Vous aurez tendance à la visualiser comme si vous étiez extérieur à la scène »Trop occupés à chercher le parfait cliché pour obtenir le plus de likes sur Instagram, nous n'écoutons pas les chants des oiseaux au loin dans le parc, nous ne sentons pas l'odeur du parfum de notre voisin, nous ne sentons pas la caresse du vent sur notre peau... nous manquons tous ces détails qui construisent le moment.

CIM Internet