Paris Match Belgique

Les « sous-dentistes » font leur arrivée en Belgique

dentiste

Les praticiens devront suivre une formation de bachelier en trois ans. | © Flickr @ Lars Plougmann

Société

La profession d’hygiéniste bucco-dentaire est désormais officiellement reconnue en Belgique, depuis la publication ce vendredi d’un arrêté au Moniteur, rapportent les journaux de Sudpresse. Et ces professionnels pourront accomplir des actes jusqu’à présent réservés aux seuls dentistes.

En pratique, les hygiénistes pourront accomplir des actes de base tels qu’un examen de la santé dentaire du patient, établir un plan de soins préventifs, ou encore accomplir un nettoyage des dents. Sur prescription, ils pourront aussi administrer certaines anesthésies locales ou enlever des sutures et pansements. Ils pourront également côtoyer directement le dentiste et se charger d’administrer un médicament, réaliser une radio ou encore appliquer des pansements.

Lire aussi > En Belgique, près de la moitié des dentistes facturent ce qu’ils veulent

Les hygiénistes bucco-dentaires seront en mesure de fournir des soins dentaires préventifs et d’exécuter certaines tâches sur les instructions d’un dentiste. Quand on sait combien de temps les gens doivent parfois attendre un rendez-vous, ce n’est certainement pas un luxe.
– Maggie De Block

Ces praticiens devront suivre une formation de bachelier en trois ans. Elle existe déjà en Flandre, où les premiers diplômés sont attendus en juin 2019. En Wallonie, aucune formation n’est encore organisée, mais certaines universités auraient déjà manifesté de l’intérêt.

– Avec Belga

CIM Internet