Paris Match Belgique

Un super-fromage pour soigner les troubles de l’intestin

Des industriels sembleraient d'ores et déjà intéressés par ce super emmental. | © AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

Société

Des chercheurs français ont mis au point un « super-fromage » capable de soulager et de prévenir les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

 

D’habitude, lorsque l’on souffre de troubles intestinaux, mieux vaut se tenir à l’écart du plateau de fromage, réputé pour être le grand coupable de nombreux problèmes de digestion. Mais les chercheurs de l’Institut national de recherche agronomique (INRA) de Rennes ont une bonne nouvelle à nous annoncer.

Lire aussi > Tabarnak ! Le meilleur camembert du monde est… québécois

Ces derniers ont mis au point un fromage expérimental qui pourrait soigner des maladies de l’intestin comme la colite ou la maladie de Crohn, rapporte le Parisien ce mardi 3 avril.

Bactéries anti-inflammatoires

Pour mettre au point ce fromage guérisseur, les scientifiques ont mis en évidence des propriétés immuno-modulatrices chez certaines souches de bactéries, responsables notamment de la fermentation et des trous dans l’emmental. Propionibacterium freundenreichii, Lactobacillus delbrueckii, Streptococcus thermophilus : ces bactéries dites « propioniques » sont également connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires.

Lire aussi > Manger un peu de fromage tous les jours réduirait les risques d’attaques cardiaques

« Nous avons demandé à un industriel breton de nous fabriquer une meule d’emmental à partir des trois souches sélectionnées », explique Gwenaël Jan, directeur de recherche. Effectués sur des souris, plusieurs tests ont d’ores et déjà prouvé la capacité de ce fromage à freiner et prévenir certains pathologies. « Nous nous sommes aussi rendu compte qu’il pouvait atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie », ajoute-t-il.

Toujours comme le rapporte le Parisien, un brevet a été déposé tandis qu’un essai clinique sur des patients du CHU de Rennes est en cours depuis 2015. En attente de financements pour valider leurs travaux, les scientifiques peuvent déjà se féliciter de l’intérêt porté par les industriels pour ce super-emmental.

 

CIM Internet