Paris Match Belgique

Fusillade chez YouTube : Twitter en a assez des « prières » de Donald Trump

donald trump

Ce n'est pas la première fois que Trump adresse "ses prières et ses pensées" après des attaques armées. | © AFP PHOTO / Olivier Douliery

Société

Au lendemain d’une nouvelle attaque armée aux États-Unis, les Américains sont fatigués de l’inaction du président Donald Trump qui adresse encore les mêmes « pensées et prières » envers quiconque impliqué.

En plein débat autour des armes à feu aux États-Unis, une nouvelle fusillade a eu lieu mardi au siège de YouTube, en Californie. Sur Twitter, le président américain, qui ne semble pas vouloir toucher au deuxième amendement de la Constitution, a exprimé son soutien aux nouvelles victimes. « Je viens juste d’être informé de la fusillade au QG de YouTube à San Bruno, Californie. Nos pensées et prières vont vers toutes les personnes impliquées. Merci à nos incroyables forces de l’ordre et d’intervention qui sont actuellement sur place ».

Lire aussi > Bodybuildeuse végane, militante incomprise… L’étrange profil de la tireuse de Youtube

Un tweet qui ne passe plus auprès de nombreux internautes qui sont fatigués de lire toujours les mêmes « pensées et prières », fusillade après fusillade. Parmi ces excédés se trouve Jack Dorsey, le fondateur de Twitter. « Nous ne pouvons pas continuer à être réactifs à cela, en pensant et en priant que cela ne se reproduira plus dans nos écoles, nos lieux de travail ou communautaires. Il est plus que temps de faire évoluer nos politiques », écrit le PDG du réseau social. « C’est une approche simple et raisonnable, et cela ne résoudra pas tout, mais c’est un bon début », ajoute-t-il en redirigeant les internautes vers le site de March For Our Lives, la manifestation contre les armes à feu organisée le 24 mars dernier suite à la tuerie de Parkland, et son article sur « comment sauver des vies ».

Mais Jack Dorsey est loin d’être le seul à demander à Donald Trump d’agir et de prendre des mesures sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis. Il suffit de regarder les réponses sous le tweet du président pour trouver ceux qui sont fatigués de son inaction. Teddy Kartzman, un employé de YouTube à San Bruno, a également réagi sur Twitter, déclarant que ses « pensées et prières n’étaient pas nécessaires ». « Faites quelque chose à propos de la prolifération des armes à feu », a-t-il ajouté. « Et ne proposez pas d’armer les ingénieurs logiciels », en référence à sa suggestion étonnante d’armer les professeurs après avoir rencontré les lycéens de Parkland.

CIM Internet