Paris Match Belgique

Plus de dix verres d’alcool par semaine et l’espérance de vie raccourcit

vin

Quinze minutes d'espérance de vie en moins par verre supplémentaire | © Pexels @ Kaboompics.com

Société

L’alcool n’est pas bon pour la santé, la nouvelle n’a rien de révolutionnaire. Sauf que selon une étude mondiale publiée cette semaine dans la revue médicale The Lancet, l’abus d’alcool ne serait pas seulement néfaste mais carrément mortel. Gare en effet à l’espérance de vie de ceux qui boivent plus de dix verres d’alcool par semaine. 

Et pas n’importe quels verres. Selon les scientifiques qui ont mené l’étude, le palier à ne pas dépasser pour éviter les dangers serait de 100 grammes d’alcool pur par semaine. Soit 10 verres « standard », c’est à dire 25cl de bière, 10cl de vin ou encore 3cl d’alcool fort. Un plafond qui a été fixé par les scientifiques en étudiant la durée de vie et les causes de mortalité chez plus de 600 000 buveurs d’alcool. Chez ceux qui buvaient 100 à 200 grammes d’alcool par semaine, l’espérance de vie diminuait de 6 mois après 40 ans, un à deux ans chez ceux qui buvaient de 200 à 350 grammes et quatre à cinq ans avec plus de 350 grammes.

Lire aussi > Les Belges, alcooliques au volant ?

Et les scientifiques d’en profiter pour tacler les gouvernements qui seraient selon eux trop laxistes concernant les recommandations en matière d’alcool. L’Italie, le Portugal l’Espagne, mais aussi les États-Unis, le Canada ou la Suède, devraient selon eux abaisser leurs recommandations en matière d’alcool. Et si la Belgique n’est pas reprise dans l’étude, un changement s’impose également, puisqu’à l’heure actuelle, les recommandations à ne pas dépasser sont de 21 verres par semaine pour les hommes et 14 pour les femmes, soit nettement plus que la « limite de sécurité » établie par les scientifiques.

Quinze minutes de moins par verre supplémentaire

De son côté, David Spiegelhalter, professeur à l’université de Cambridge, n’a pas pris part à l’étude, ce qui ne l’a pas empêché de tirer ses propres conclusions de son côté. Soit que chaque verre au-delà des 10 verres par semaine raccourcirait la vie de celui qui le boit de 15 minutes. Et le Professeur Spiegelhalter d’ajouter à Science Media Centre que « bien sûr, il appartient à chacun de voir s’il pense que ça vaut le coup ».

CIM Internet