Paris Match Belgique

En Chine, un kangourou lapidé à mort pour ne pas avoir suffisamment sauté

Quelques semaines après le décès de la femelle kangourou, un mâle âgé de cinq ans a été légèrement blessé dans les mêmes circonstances. | © EPA/JOCHEN LUEBKE

Société

Une femelle kangourou est mort dans un zoo en Chine après avoir essuyé des jets de pierres de la part de visiteurs qui voulaient à tout prix la faire sauter.

 

Parce qu'un kangourou est naturellement censé faire des sauts de plusieurs mètres de haut, certains visiteurs de zoo sont frustrés de voir le marsupial immobile... ou simplement en train de marcher. Alors pour faire danser l'animal, ils lui lancent des pierres et des morceaux de béton... jusqu'à finir par le tuer.

Lire aussi > En Chine, un faux vétérinaire coupait les cordes vocales des chiens pour les faire taire

Une bien triste histoire qui dépeint pourtant la réalité d'un zoo du sud-est de la Chine. Une femelle kangourou âgée de 12 ans est morte au zoo de la grande ville de Fuzhou, quelques jours après avoir essuyé des jets de briques et de morceaux de béton le 28 février dernier, ont rapporté les médias nationaux. Et les images font froid dans le dos. L'une des pattes de l'animal était écrasée et presque séparée du corps ; c'est dire la violence des coups et des jetés de projectiles. La mort a toutefois été provoquée par un choc reçu aux reins, selon un vétérinaire qui a pratiqué une autopsie.

Maltraitance habituelle

La chaîne de télévision locale CCTV n'a pas précisé si des suspects avaient été poursuivis, mais a précisé que certains visiteurs du zoo ont pour habitude de jeter des pierres et des briques aux kangourous dans le but de les faire sauter. La preuve, quelques semaines après le décès de la femelle kangourou, un mâle âgé de cinq ans a été légèrement blessé dans les mêmes circonstances.

Lire aussi > L'enfer du zoo « le plus populaire » d'Argentine où les animaux y sont drogués et enchaînés

La direction du zoo a prévu de faire empailler la victime et de l'exposer en public et aussi d'installer des caméras de surveillance. Peut-être pour faire prendre conscience de l'urgence à faire respecter la protection animale, encore trop peu répandue dans le pays.

CIM Internet