Paris Match Belgique

Les Serres royales de Laeken, une visite fleurie (et architecturale) à ne pas manquer

serres royales

Cette année, les serres royales ont réservé trois nouveautés aux visiteurs. | © MG

Société

À partir de ce samedi 21 avril, jusqu'au vendredi 11 mai, les Serres royales de Laeken ouvrent à nouveau leurs portes au public. L'occasion de (re)découvrir une architecture impressionnante, des élégantes voutes métalliques, une collection de plantes incomparable ainsi que trois nouveautés. 

Comme si la montée du mercure et les premiers arbres en fleurs ne suffisaient pas pour sentir déjà en vacances, les Serres royales de Laeken, ouvertes au public durant trois semaines chaque printemps, donnent elles aussi une impression de dépaysement total au nord de Bruxelles. Du samedi 21 avril au vendredi 11 mai, les quelque 100 000 visiteurs attendus seront impressionnés autant par la beauté des serres que les plantes qu'elles referment.

Voir aussi nos plus belles photos des Serres royales de Laeken

Ce palais de verre composé de vitres aux reflets nacrés, tels une bulle à savon, est l'initiative du roi Léopold II, intéressé par l'architecture et les plantes. Les Serres royales de Laeken présentent en effet une collection de plantes incomparable. Géraniums, fuchsias, camélias, palmiers... Les milliers d'arbres, de fleurs et de plantes, entretenus par une trentaine de jardiniers raviraient les moins botanistes. "C'est une grande chance de pouvoir parcourir les allées du parc et des serres pendant trois semaines chaque année", explique Michel Dekens, régisseur du domaine royal de Laeken. "Cela perpétue une tradition. C’était déjà dans le souhait de Léopold II que son patrimoine puisse être accessible au public pendant une petite période de l’année", ajoute celui qui travaille dans le domaine depuis 1993.

Ce sont ces petits détails qui font tout le charme des serres.

Lire aussi > Dans les Serres Royales de Laeken avec la reine Mathilde et le roi Philippe de Belgique

En 25 ans d'expérience, Michel Dekens a eu le temps de connaître ses moindres recoins, pour mieux les conseiller. "Ce que j'aime beaucoup c'est le rappel entre la végétation, les courbes des jeunes frondes de fougères que l'on va retrouver dans les ornementations de la structure métallique", observe le régisseur. "Ce sont ces petits détails qui font tout le charme des serres", nous dit-il au milieu du Jardin d'hiver, reconnaissable par son immense dôme reposant sur des colonnes néo-classiques. Cette serre exceptionnelle par sa végétation et ses dimensions sert encore aujourd'hui à organiser les réceptions de la famille royale. 

serres royales
MG

Une inspiration pour Horta

Mais les Serres royales ne sont pas l'oeuvre que d'un seul homme. Pour cette architecture remarquable, il faut également remercier Alphonse Balat. Celui qui a construit les serres de 1874 jusqu’à sa mort en 1895 n'est autre que le professeur de Victor Horta, l'un des pionniers de l'Art nouveau en architecture. C'est donc tout naturellement que l'on retrouve ce style dans l'oeuvre de Balat. "Je pense que cela a été une source d’inspiration pour Horta. Ce lien entre le végétal et l’architectural, on le retrouve aussi dans l’Art nouveau de façon beaucoup plus importante", souligne Michel Dekens.

serres royales
MG

Le retour de la serre Congo

Cette année marque la réouverture de la serre Congo, l'une des trois nouveautés réservées aux visiteurs. Si la restauration débutée en 2014 n'est pas encore terminée, la serre et ses plantes subtropicales sont tout de même accessibles au grand public, coincées l'Embarcadère et le Jardin d'Hiver. Les visiteurs pourront également admirer l'arbre offert au Roi par l'ancien maire de New-York, Michaël Bloomberg. Un cadeau exceptionnel puisque ce "survival tree", initiallement situé à proximité du World Trade Center, a survécu à l'effondrement des tours jumelles lors des attentats du 11 septembre 2001.

Les serres royales se veulent également plus accessibles. Face aux nombreux escaliers du domaine royal, les personnes à mobilité réduite auront droit à un parcours plus adapté et privilégié, sans pour autant rater le charme du parc. Le 8 mai, journée préférentielle pour les personnes à mobilité réduite, ce parcours sera étendu à la quasi-totalité des serres. Pour connaître les jours et les heures d'ouverture, rendez-vous sur le site de la Monarchie.

CIM Internet