Paris Match Belgique

L'expression "meilleure amie" interdite par une école américaine

Fini de parler de BFF dans la cour de récré | © Pexels @ Trinity Kubacek

Société

Scandale dans le Massachusetts après qu'une écolière de 4 ans ait été prise à parti par sa maîtresse. Motif de la réprimande : la fillette aurait utilisé le mot "meilleure amie". Et quand les parents s'en sont mêlés, la situation est loin de s'être apaisée. 

Outrés par le récit de leur fille, les parents ont en effet décidé de faire part de leur mécontentement à la direction de l'école. Qui leur a répondu en justifiant le choix de la maîtresse.

Dans notre expérience, l'utilisation du terme "meilleur ami", même dit d'une façon affectueuse, peut conduire à ce que d'autres enfants se sentent exclus, [...] ce qui conduit à la formation de "bandes" avec des "laissés-pour-compte".

Une explication qui fait écho à un débat lancé par le New York Times en 2010 lorsque la vénérable publication avait donné la parole à différents membres du corps enseignant d'écoles où le terme "best friend" est également interdit. "Nous essayons de parler avec eux et de faire en sorte qu'ils aient des grands groupes d'amis au lieu d'être possessifs en amitié". Et les enseignants interrogés de souligner qu'il n'est pas sain selon eux qu'un enfant compte tout particulièrement sur un ami en particulier.

Lire aussi > Pourquoi une poupée atteinte de la rougeole irrite l'Italie

Reste que pour les parents de la fillette réprimandée, ces explications ne convainquent pas, ces derniers ayant choisi de la changer d'école afin qu'elle puisse exprimer ailleurs ses sentiments librement.

CIM Internet