Paris Match Belgique

Quand le Tennessee érige un monument à la mémoire des « fœtus avortés »

Des manifestants marchent "pour la vie" à Washington, le 22 juin 2015. | © Anti-abortion activists take part in the annual "March for Life" rally on January 22, 2015 in Washington DC. AFP PHOTO/MANDEL NGAN / AFP PHOTO / MANDEL NGAN

Société

Si le projet est approuvé, ce monument « à la mémoire des victimes de l’avortement » prendra place sur le terrain du capitole de l’État du Tennessee.

 

Comme il possède déjà des mémoriaux en l’honneur des victimes de l’Holocauste et de l’esclavage, le Tennessee a décidé d’installer un monument à la mémoire des enfants avortés.

Le sénat de l’État américain vient d’approuver, à vingt-trois voix contre trois, une proposition qui – si le gouverneur républicain la valide – verra naître un nouveau monument intitulé : « Mémorial du Tennessee aux enfants qui ne sont pas nés, à la mémoire des victimes de l’avortement : les bébés, les femmes et les hommes », rapportent les médias américains.

Le premier du genre

Parrainé par le républicain Jerry Sexton, le monument devrait être érigé grâce à des fonds privés tels que des dons, précise encore News Week. Si le projet de loi a soulevé de vives réactions, notamment du côté du mouvement pro-choix, l’un des sponsors de la loi a déclaré que ce monument était « comparable » avec les monuments en hommage aux victimes de l’esclavage et de la Shoah, qui existent déjà sur les terres du Capitole.

Lire aussi > Les Texanes devront désormais prendre une « assurance viol » pour couvrir leurs avortements

Si le projet est approuvé, le monument prendrait place sur le terrain du capitole de l’État, à Nashville. Il serait le premier de ce genre à être érigé dans un capitole. Bien qu’il existe déjà le National Memorial for the Unborn au Tennessee.

 

 

CIM Internet