Paris Match Belgique

Ces cocktails viendront à bout de votre phobie des sciences

Le prochain évènement aura lieu le 30 mai prochain. | © Unsplash/Sharon McCutcheon

Société

Les conférences bruxelloises "Science and coktails" tablent sur l'alliance inédite entre le savoir et l'alcool pour remplir les salles - et les têtes.

 

À l'époque déjà, les bancs immaculés et glacés, le tableau empli d'inscriptions aliens et la perspective d'une petite dissection n'avaient rien d'engageant. Pire, pour certains, l'étude des sciences relevait de l'angoisse et la moindre mention d'un élément suffisait à provoquer des éruptions, cutanées ou chimique, chez l'élève phobique. Des années plus tard, si les classes scientifiques font - heureusement - partie du passé, l'incompréhension reste quasi totale face à un simple calcul physique.

Mais peut-être que les professeurs en blouse blanche n'avaient pas choisi la bonne méthode, à en croire les sold out qui s'accumulent à l'Atelier 210 de Bruxelles, à chaque "Science and cocktails". Depuis plusieurs mois, la salle culturelle multi-disciplinaire est le théâtre de conférences scientifiques vulgarisées, où les participants écoutent religieusement un invité du monde des sciences, un coktail à la main.

Lire aussi > Contrats-programmes : l’acharnement inédit de l’Atelier 210 a payé

Un concept "de génie"

L'idée a germé en 2010 à Copenhague, quand deux chercheurs se sont penchés sur l'efficacité - somme toute non-scientifique, du moins à ce jour - de la combinaison justement dosée entre le savoir et l'alcool, au cours d'une première conférence danoise. Depuis, l'initiative sans but lucratif s'est étendue à sept versions internationales, de Johannesbourg à Bruxelles.

Sont invités aux évènements "Science and cocktails" des chercheurs vulgarisateurs, prêts à décrypter leurs théories pour une audience légèrement alcoolisée - et réellement passionnées, à en croire les précédentes éditions locales.

©Unsplash/Ash Edmonds

Une formule si efficace qu'elle s'est vue congratuler du Genius Prize danois de la communication scientifique en 2014, trois ans avant de s'installer à Bruxelles, en octobre 2017.

Lire aussi > Vers l’infini et au-delà : Liège à la conquête de l’espace

Dans la capitale belge, on a ainsi déjà pu assister à de courts séminaires sur les intelligences artificielles, les ondes gravitationnelles, la conscience, ou encore les futurs mondes habitables. La prochaine conférence du genre aura lieu le 30 mai 2018, à l'Atelier 210 toujours, autour des multivers, ces univers possibles à condition de tabler sur quelques règles physiques aussi complexes que déstabilisantes. De quoi explorer la possibilité que dans un univers parallèle, vous soyez passionné par les sciences.

CIM Internet