Paris Match Belgique

Inde : Des Love Commandos pour échapper aux crimes d’honneur

Selon Sanjoy Sachdev, le fondateur de Love Commandos, environ 10 000 personnes meurent tous les ans à cause des crimes d'honneur. | © Unsplash/Christopher Brown

Société

Dans une société indienne où 70% des mariages sont arrangés, l’ONG Love Commandos protège les couples maudits contre les crimes d’honneur.

 

Depuis des milliers d’années, l’Inde est divisée en quatre varnas, des classes sociales qui ont longtemps régi le fonctionnement du pays. Cela fait pourtant bientôt un siècle que la constitution interdit les discriminations fondées sur les castes et autorise les mariages mixtes. Malgré cela, de nombreux parents sont prêts aux pires violences pour empêcher leurs enfants de s’unir avec une personne d’un varna différent.

Les Nations unies estiment que chaque année, ce sont un millier de crimes d’honneur qui sont perpétrés à travers l’Inde. Agressions, mutilations, viols, séquestrations menés pour « défendre la réputation de la famille » : face à ce phénomène, les forces de l’ordre ferment souvent les yeux. Certains policiers se font parfois même complices de ces cruelles pratiques, qui peuvent notamment intervenir lorsque deux personnes de castes différentes s’éprennent l’une de l’autre sans le consentement de leurs proches. Pendant de longues décénnies, ces amants maudits n’ont eu nul par où aller, aucune manière d’échapper à la colère de leurs familles… Jusqu’en 2010, année de création de Love Commandos, une organisation qui vient en aide aux couples menacés.

Lire aussi > Enfants et femmes : De l’Afghanistan aux États-Unis, le calvaire du mariage forcé

Aujourd’hui les Love Commandos sont 2 000 et continuent de recevoir plusieurs milliers d’appels à l’aide par jour ©Unsplash/Aquib Akhter

Sauver des vies armé de spray au poivre

Sanjoy Sachdev, l’homme à l’origine de l’initiative, confiait récemment à Grazia, qu’en huit ans d’existence, l’organisation avait déjà aidé « plus de 50 000 couples ». Une ligne téléphonique ouverte 24h/24, une aide juridique, mais aussi un toit où se mettre à l’abri : telles sont les promesse de Love Commandos pour tous ceux qui s’osent à aller à l’encontre des traditions strictes de leur pays. Il existe ainsi plusieurs refuges secrets à travers Delhi – mais avant d’y arriver, le chemin est long.

Tout commence par un appel. Un jeune homme ou une jeune fille en détresse qui veut échapper à un mariage forcé, au harcèlement de ses proches voir à la mort. Sanjoy Sachdev et son équipe entrent alors en jeu : si la victime peut s’enfuir toute seule, ils lui donneront rendez-vous dans un lieu sûr où elle sera prise en charge ; si elle est retenue prisonnière, un commando expert essayera d’aller la libérer, avec pour seules armes un pepper-spray et Roméo, le fidèle rottweiler de Sanjoy. Une fois en sécurité dans l’une des cachettes de la capitale indienne, les couples en exil sont très vite mariés. Pour les amants transis, c’est l’occasion de célébrer leur amour, pour Love Commando, c’est l’assurance de ne pas être poursuivi pour enlèvement.

Lire aussi > Inde : une troisième adolescente violée et brûlée vive en une semaine

Au lendemain de ces noces pressées, les jeunes époux refusent souvent de prendre le moindre risque et passent plusieurs mois enfermés avant de remettre le pied dehors. « Lutter pour les mariages d’amour signifie combattre l’inégalité et les castes en général », confiait déjà Sanjoy à la journaliste française Anne-Sophie Maurel en janvier 2017. À ses yeux, c’est la multiplication des mariages mixtes qui renversera ce système d’un autre temps qui déchirent les familles et rend l’amour trop souvent impossible en Inde.

CIM Internet