Paris Match Belgique

Un trésor de la Seconde Guerre mondiale découvert en Mer du Nord

mer du nord

Image d'illustration. | © BELGA PHOTO KURT DESPLENTER

Société

Dans le cadre d’un chantier de nettoyage des fonds marins en Mer du Nord, un rare bombardier américain B-17 a été découvert.

Des pièces quasiment intactes d'un bombardier américain B-17 tombé en Mer du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale ont été découvertes au large de la Belgique, poussant l'armée américaine à consulter ses archives sur les avions disparus afin d'identifier d'éventuels occupants. La découverte, évoquée mardi par la presse belge, a été faite à l'occasion d'un nettoyage des fonds marins dans le cadre du chantier "Nemo Link", un vaste projet d'interconnexion électrique entre la Grande-Bretagne et la Belgique. Elle date de l'été dernier mais n'a été dévoilée qu'après la pose du câble sous-marin "dévié" de sa trajectoire initiale à cause de l'épave, a expliqué à l'AFP Sven Van Haelst, archéologue maritime à l'Institut flamand de la Mer (VLIZ, Vlaams Instituut voor de Zee), à l'origine de la découverte.

Plusieurs pièces identifiables ont été remontées à la surface. Il s'agit d'un turbocompresseur typique des moteurs de ce bombardier et de pièces métalliques avec des numéros de série encore visibles, qui ont permis de conclure à la présence d'un Boeing B-17 de type G, en service à partir de 1943. Surnommé la "forteresse volante", capable de transporter deux tonnes de bombes, le B-17 est le plus célèbre bombardier utilisé par l'US Air Force pendant le second conflit mondial. Depuis des bases britanniques, les quadrimoteurs partaient frapper des sites du Reich allemand. Celui qui a été découvert a vraisemblablement sombré en mer sur le chemin du retour. Les eaux territoriales belges ont la réputation d'être un cimetière de sous-marins, bateaux et avions des deux guerres mondiales, mais il est rare de découvrir des épaves bien conservées, selon M. Van Haelst.

Lire aussi > Un sous-marin de la 1e Guerre Mondiale trouvé en mer du Nord avec l'équipage à bord

L'appareil a coulé plus ou moins intact

"La concentration de métal déterminée par le magnétomètre (utilisé pour les travaux de sondage des fonds) indique que l'appareil a coulé plus ou moins intact », a souligné le chercheur. L'armée américaine, informée de la découverte, a effectué des recherches dans ses archives recensant les B-17 disparus, dans l'espoir d'identifier l'appareil retrouvé et d'éventuels occupants. Dix soldats pouvaient prendre place dans ce type d'avion. "La question d'éventuels restes humains est complexe. Il faut d'abord identifier précisément l'avion. À ce stade nous avons quatre candidats possibles », a ajouté M. Van Haelst.

Lire aussi > Un enfant fait la découverte d'un trésor royal caché sur une île

Dans un premier temps, une plongée sous-marine devra être organisée en collaboration avec les Américains pour vérifier si l'épave s'est brisée en plusieurs morceaux ou pas. Elle repose ensablée à 30 mètres de fond, à environ 30 km au large de la ville côtière de Nieuport (nord). Sa localisation précise n'a pas été dévoilée pour ne pas tenter les chasseurs de trésors.

CIM Internet