Paris Match Belgique

En 3D, Jules César a beaucoup moins de classe que sur les pièces de monnaie

Jules César version 3D a été révélé par le musée national des Antiquités des Pays-Bas. | © Flickr : Peter Roan

Société

Des chercheurs néerlandais ont reconstitué le visage de Jules César en 3D. Un résultat surprenant où l’on découvre l’empereur le crâne grisonnant… et particulièrement proéminent.

 

Au fait, à quoi il ressemblait Jules César en vrai ? On a beau l’avoir vu de profil sur les pièces de monnaie ou le buste exposé dans les musées du monde, les traits de Jules César ne nous étaient pas franchement familiers.

Pour se faire une meilleure idée de son portrait, des chercheurs ont reconstitué en trois dimensions le visage de l’empereur romain. Et le résultat est bluffant ! En se basant sur plusieurs représentations (bustes, statues, portrait de Tusculum) de Jules César, l’archéologue Tom Buijtendorp et l’anthropologiste Maja d’Hollosy ont dévoilé un buste de l’empereur plus vrai que nature.

Lire aussi > Pourquoi l’homme de Néandertal avait-il un gros nez ?

Jules César version 3D a été révélé par le musée national des Antiquités des Pays-Bas à l’occasion de la sortie d’un livre écrit par Tom Buijtendorp, et qui raconte les campagnes du conquérant de la Gaule aux Pays-Bas.

Peu séduisant

Les sourcils froncés, le regard sévère et les rides apparentes : si le tout nouveau portrait de Jules César se rapproche nettement de la réalité, il révèle surtout un physique bien moins séduisant que celui représenté à l’époque. Ici, c’est notamment son front dégarni et particulièrement prononcé qui attirera l’attention. Une « déformation » qui remonterait à la naissance du petit Jules. « Un médecin m’a dit qu’une légère déformation du crâne comme cela est le cas ici, peut être provoquée par un accouchement difficile », a précisé l’archéologue et anthropologue Maja d’Hollosy, qui a supervisé la reconstruction. « Ce n’est pas quelque chose que l’on a inventé », ajoute Tom Buijtendorp au quotidien HLN.

Lire aussi > Melania Trump : Son premier portrait officiel moqué par les internautes

Quant à son expression pas vraiment joviale, elle est due avant tout à la volonté des chercheurs de rester neutre. « Je ne voulais pas qu’il ait l’air heureux et sympathique, c’est un général qui a laissé derrière lui beaucoup de cadavres », ajoute Maja d’Hollosys dans les colonnes du HLN.

CIM Internet