Paris Match Belgique

"Sisu", la force intérieure venue de Finlande

finlande

Tout le monde peut le développer. | © Unsplash/ Aleksandr Ledogorov

Société

Après le hygge des Danois et le lagom des Suédois, les Finlandais présentent une autre philosophie qui tend cette fois-ci au dépassement de soi pour trouver sa propre force intérieure, et le bonheur.

Il est temps de troquer les plaids et les bougies parfumées contre un vélo et des chaussures de randonnée. Pour adopter le nouveau concept venu de Finlande, l'un des pays les plus heureux au monde, il est hors de question de rester enfermé, blotti dans son lit. Même s'il est intraduisible, le mot finnois "sisu" peut être associé à une forme de persévérance face à l'adversité. "Nous avons tous ces moments où nous avons tous besoin d'aller au-delà de ce dont nous pensons être capables. À la fin de l'endurance physique, émotionnelle et psychologique, explique à la BBC Emilia Lahti, une chercheuse à l'Université Aalto à Helsinki. Et puis nous avons une sorte de force qui nous permet de continuer même quand nous pensions que nous ne pouvions pas". Pour les Finlandais, ce second souffle est le "sisu".

Lire aussi > Les secrets du bonheur venus des quatre coins du monde

Mais cette philosophie de vie est loin d'être neuve. Après l'indépendance de la Finlande en 1917, le sisu peut être considéré comme "le ciment social" qui a aidé à définir la nation. "Dans les années 20, les Finlandais devaient trouver leurs propres caractéristiques après l'indépendance de leur pays. Sisu était alors un très bon élément. Cela nous a donné l'impression que nous avions quelque chose de positif. Il nous a donné la raison pour laquelle nous avons survécu en tant que pays dans une région froide. (...) Tout cela a renforcé l'idée qu'il y avait quelque chose de spécial chez les Finlandais", explique Rauno Lahtinen, un historien de l'Université de Turku.

Lire aussi > Le Hygge : L'art de vivre à la danoise

Un concept sur le long terme

Mais pour développer cette force intérieure, il ne suffit pas d'être coriace face aux défis ou de sauter un matin dans la mer glacial. Le courage doit en effet être appliqué à long terme et correspondre avant tout à un état d'esprit, sans pour autant s'en vanter. "C'est une sorte de courage au quotidien qui contribue à améliorer le bien-être et à renforcer la résilience, en facilitant l'adaptation", précise au Daily Mail Katja Pantzar, auteure de Trouver sisu : à la recherche du courage, de la force et du bonheur à la manière finlandaise.

Pour la sociologue Emilia Lahti, l'intégrité et l'honnêteté sont les piliers fondamentaux du sisu. Mais la patience, une vertu indissocable de la persévérance, est également une valeur fondamentale.

Lire aussi > Cosagach, le nouveau "hygge" venu d’Écosse

Pour tout le monde

Pas besoin de vivre non plus en Finlande, et de nager tous les jours dans l'eau très froide, pour adopter sisu au quotidien. "Je pense vraiment que n'importe qui, n'importe où peut développer cet état d'esprit", confie Katja Pantzar. "Il s'agit de faire face des défis, grands et petits, et de les attaquer de front. Et, si possible, les transformer en opportunités. (...) Cela peut être aussi simple que, au lieu de choisir la voie facile - prendre un taxi ou la voiture -, considérer un moyen de transport plus actif".

Mots-clés:
Finlande force sisu
CIM Internet